Netanyahu promet aux Bédouins 1MD de NIS pour la sécurité dans les villes arabes
Rechercher

Netanyahu promet aux Bédouins 1MD de NIS pour la sécurité dans les villes arabes

En campagne dans la ville majoritairement bédouine de Rahat, le Premier ministre a promis un milliard de NIS supplémentaires pour le maintien de l'ordre dans les villes arabes

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans la ville bédouine de Rahat, le 7 mars 2021. (Autorisation)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans la ville bédouine de Rahat, le 7 mars 2021. (Autorisation)

Faisant campagne dans la ville de Rahat, à majorité bédouine, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est engagé dimanche à transférer un milliard de shekels supplémentaires pour renforcer le maintien de l’ordre dans les villes arabes.

« Nous avons déjà transféré 150 millions de NIS à la société arabe pour renforcer la lutte contre la criminalité. Je m’engage à transférer un milliard de shekels supplémentaires pour assurer la sécurité personnelle de tous les citoyens arabes d’Israël », dit-il.

« Vous méritez de vivre à Rahat et dans chaque communauté sans que les mères aient peur que leurs enfants aillent dans la rue… Nous allons remédier à cela. Ça suffit ! » a-t-il dit.

S’adressant au Premier ministre, le cheikh Gideon Abu Sabit a déclaré que bien qu’il soutienne le chef du Likud, « de nombreux agents sous votre juridiction ont rendu notre vie misérable ».

« Monsieur le Premier ministre, je vote pour le Likud et nous savons que ce qui est bon pour l’État est bon pour nous. Mais j’espère que vous prendrez en main les affaires des Bédouins, car nous ne sommes pas des ennemis de l’État », a-t-il déclaré.

Abu Sabit a cité la ministre des Transports Miri Regev parmi les membres du parti de Netanyahu qui ont diffamé les Bédouins israéliens. Il a exhorté le Premier ministre à empêcher la démolition de maisons dans son secteur.

Des milliers de manifestants ont défilé vendredi à Umm al-Fahm, dans le nord du pays, pour protester contre ce qu’ils ont qualifié d’échec de la police à venir à bout d’une vague croissante de violences au sein des communautés arabes.

Le nombre d’homicides parmi les Juifs israéliens est resté relativement constant depuis 2016 : 38 en 2016, 44 en 2017, 35 en 2018, et 36 en 2019, selon la police israélienne. Mais il a grimpé en flèche du côté de la communauté arabe israélienne au cours de la même période : 64 en 2016, 67 en 2017, 71 en 2018, 89 en 2019, et 96 en 2020.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...