Netanyahu reconnaît avoir appelé Israel Hayom jusqu’à 5 fois par jour
Rechercher

Netanyahu reconnaît avoir appelé Israel Hayom jusqu’à 5 fois par jour

En trois ans, le Premier ministre a parlé 235 fois avec le rédacteur en chef du quotidien, et 120 fois avec son propriétaire

Sheldon Adelson, milliardaire juif américain, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l'université d'Ariel, en Cisjordanie, le 28 juin 2017. (Crédit : Ben Dori/Flash90)
Sheldon Adelson, milliardaire juif américain, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l'université d'Ariel, en Cisjordanie, le 28 juin 2017. (Crédit : Ben Dori/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a parlé avec les dirigeants du quotidien de droite Israel Hayom jusqu’à cinq fois par jour dans la période qui a précédée l’élection générale de mars 2015, selon les informations fournies par le bureau du Premier ministre suite à un ordre de la cour, fondé sur la loi sur la liberté de l’information.

Selon les informations, fournies à Raviv Drucker, journaliste d’investigation de la Dixième chaîne, après de longues procédures juridiques, les appels de Netanyahu à Amos Regev, l’ancien rédacteur en chef du journal gratuit, et à Sheldon Adelson, le propriétaire du quotidien, magnat des casinos juifs américains, ont généralement eu lieu le soir tard, avant l’impression de l’édition du lendemain.

Si Netanyahu a directement coordonné des messages électoraux avec le journal, alors les nombreux millions de shekels qu’Adelson a dépensés pour le quotidien pourraient être considérés comme un financement illégal de campagne électorale, selon certains.

David Bitan, député du Likud, président de la coalition, et proche de Netanyahu, a répondu dimanche aux informations de la Dixième chaîne en demandant lui aussi, au nom de la loi sur la liberté de l’information, que le bureau du Premier ministre publie des informations similaires sur les appels des anciens Premiers ministres Ehud Olmert et Ariel Sharon aux rédacteurs en chef et propriétaires de journaux.

Selon les données déjà publiées, Netanyahu a parlé 235 fois à Regev en trois ans, et 120 fois avec Adelson sur la même période.

Amos Regev, rédacteur en chef du quotidien Israel Hayom, avant son interrogatoire pour "l'Affaire 2000", devant les locaux de l'unité Lahav 433, à Lod, le 17 janvier 2017. (Crédit : Roy Alima/Flash90)
Amos Regev, rédacteur en chef du quotidien Israel Hayom, avant son interrogatoire pour « l’Affaire 2000 », devant les locaux de l’unité Lahav 433, à Lod, le 17 janvier 2017. (Crédit : Roy Alima/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...