Netanyahu remercie Kagame pour son soutien à l’ONU
Rechercher

Netanyahu remercie Kagame pour son soutien à l’ONU

Rivlin a accueilli le président rwandais, déclarant que les deux pays “comprennent les horreurs du génocide”

Paul Kagame, président du Rwanda, au centre, avec le président Reuven Rivlin, à droite, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la résidence officielle du président, à Jérusalem, le 10 juillet 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)
Paul Kagame, président du Rwanda, au centre, avec le président Reuven Rivlin, à droite, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la résidence officielle du président, à Jérusalem, le 10 juillet 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

Le président Reuven Rivlin a accueilli lundi le président du Rwanda, Paul Kagame, en visite en Israël, pendant une cérémonie organisée dans sa résidence officielle, à Jérusalem. Il a déclaré que l’histoire de génocide partagée par les deux pays connectait les peuples juifs et rwandais.

« Nous sommes deux nations qui comprennent l’horreur du génocide, et nous devons montrer ce que l’humanité peut réussir dans la coopération et la compréhension, a dit Rivlin à Kagame. La phrase ‘plus jamais ça’ n’est pas seulement une leçon pour le peuple juif, c’est une leçon pour le monde entier. Nous sommes membres de la famille des nations, et nous avons une responsabilité mutuelle les uns envers les autres. »

Le président a ensuite remercié Kagame pour le soutien de son pays à Israël aux Nations unies, et salué le futur rôle du Rwanda au Conseil des droits de l’Homme de l’institution internationale.

« C’est une institution qui est toujours contre Israël, a dit Rivlin, nous saluons donc tous ceux qui sont prêts à nous défendre. »

Le président du Rwanda Paul Kagame devant la conférence politique annuelle de l'AIPAC, à Washington, D.C., le 26 mars 2017. (Crédit : Andrew Biraj/AFP)
Le président du Rwanda Paul Kagame devant la conférence politique annuelle de l’AIPAC, à Washington, D.C., le 26 mars 2017. (Crédit : Andrew Biraj/AFP)

Faisant allusion au discours catégoriquement pro-Israël prononcé cette année par Kagame pendant la conférence politique annuelle de l’AIPAC, Rivlin a déclaré qu’ « Israël est, sans question, un ami du Rwanda. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lui aussi remercié Kagame pour son soutien à Israël sur la scène internationale, et fustigé les Nations unies qui « nient l’Histoire ».

« Nous voyons comment vous défendez Israël sur la scène internationale, et vous avez déjà exprimé un principe simple […], qui est que les relations bilatérales doivent se refléter sur la scène multilatérale », a-t-il dit pendant la cérémonie d’accueil.

« Il existe cependant une discordance entre nous et quelques autres pays », a dit Netanyahu, affirmant que les récentes mesures prises par l’UNESCO étaient « absurdes » et un « déni de l’Histoire, de la Bible ».

« Ces absurdités ont lieu sur la scène internationale, et elles nuisent à ces forums. Elles ne peuvent pas changer la vérité, a-t-il dit. Mon espoir est, qu’avec le temps, d’ici dix ans, ceci change sur la scène internationale. »

Netanyahu a également tenu à souligner les « grands liens » unissant les deux pays. « Nous, qui avons connu le plus grand holocauste de l’histoire, vous, qui avez connu peut-être l’un des plus récents. »

« Vous êtes le pont indispensable pour nous pour faire notre retour en Afrique, pas à pas », a-t-il ajouté.

Le Rwanda est « ouvert au commerce »

Kagame a remercié Rivlin et Netanyahu de leur hospitalité et de leurs paroles chaleureuses, et déclaré que son pays était impatient d’étendre sa coopération avec Israël, dans le secteur privé comme dans le secteur public.

« La coopération entre nos pays s’est épanouie dans de nombreux domaines, dont la technologie, l’agriculture, l’énergie, et la sécurité », a dit le président rwandais.

« Nous apprécions ce qu’Israël a à offrir dans ces domaines et dans d’autres, et nous sommes très heureux de travailler avec vous, a-t-il dit. Le Rwanda est ouvert au commerce et nous attendons avec impatience d’accueillir plus fréquemment des délégations du secteur privé d’Israël dans le futur. »

Le dirigeant rwandais a ensuite dit que, après la visite de Netanyahu en Afrique l’année dernière, Israël avait « continué à suivre ses engagements et ses objectifs d’augmenter sa présence dans toute l’Afrique. »

« Nous attendons avec impatience de renforcer notre coopération avec Israël sur nos défis communs et les sujets d’intérêt mutuel », a conclu Kagame.

Paul Kagame, président du Rwanda, plante un arbre dans l'Oliveraie des Nations du KKL, le 10 juillet 2017. (Crédit : Yosi Zamir/KKL-JNF)
Paul Kagame, président du Rwanda, plante un arbre dans l’Oliveraie des Nations du KKL, le 10 juillet 2017. (Crédit : Yosi Zamir/KKL-JNF)

Lundi, Kagame a également planté un arbre dans l’Oliveraie des Nations du Fonds national juif (KKL).

La cérémonie a été organisé en l’honneur du président rwandais dans l’oliveraie où des chefs d’Etat ont planté un arbre en signe d’amitié avec l’Etat d’Israël et le peuple juif, et comme symbole de paix entre les nations, a annoncé le KKL dans un communiqué.

Kagame s’est dit « très heureux » et « honoré » qu’un arbre « représentant le Rwanda et son peuple s’enracine dans cet endroit important. »

Kagame, de la tribu Tutsi, était le commandant de la force rebelle qui a mis en 1994 au génocide des Tutsis rwandais par les extrémistes de la tribu Hutu. Il dirige le Rwanda, devenu un exemple de réussite économique dans la région, depuis 2000.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...