Netanyahu renonce à la division de Kan pour garantir l’Eurovision
Rechercher

Netanyahu renonce à la division de Kan pour garantir l’Eurovision

La scission du radiodiffuseur public en deux entités distinctes mettait en péril l'adhésion d'Israël et le rendait potentiellement inéligible à l'organisation de l'édition 2019

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu assiste à la réunion hebdomadaire du cabinet de son bureau à Jérusalem le 24 juin 2018. (Crédit : AFP / Gali Tibbon)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu assiste à la réunion hebdomadaire du cabinet de son bureau à Jérusalem le 24 juin 2018. (Crédit : AFP / Gali Tibbon)

Dans un revers inattendu, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé mardi que le gouvernement amendera une loi visant à diviser le radiodiffuseur public en deux entités séparées, par crainte que cette législation ne contrecarre les projets d’accueil de l’édition 2019 du concours de l’Eurovision.

Cette décision a été annoncée après une réunion entre Netanyahu, le ministre des Communications Ayoub Kara, la ministre de la Culture et du Sport Miri Regev, le ministre du Tourisme Yariv Levin et le procureur général Avichai Mandelblit, ainsi qu’une équipe juridique.

« Le procureur général a dit que selon lui, la loi [visant à diviser le radiodiffuseur] portera atteinte à l’organisation de l’Eurovision en Israël. C’est pourquoi, il a été décidé d’amender le projet de loi… afin de permettre à l’Eurovision d’avoir lieu en Israël », a indiqué le bureau de Netanyahu dans un communiqué.

Cette décision survient après que l’Union européenne de radiodiffusion, qui organise l’Eurovison, a prévenu, au début du mois, que les départements d’information et de divertissements étaient séparés en deux entités distinctes, l’adhésion d’Israël serait réétudiée et le pays aurait potentiellement été inéligible à l’organisation de l’édition 2019 comme prévu.

Selon la réglementation de l’UER, le radiodiffuseur des pays membres doit comporter le département d’information.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...