New York renommée « Jewtropolis » sur un service de cartographie suite à un hack
Rechercher

New York renommée « Jewtropolis » sur un service de cartographie suite à un hack

Mapbox, qui fournit des cartes pour des applications telles que Snapchat, a reconnu une "erreur humaine"

Une capture d'écran montrant New York renommée "Jewtropolis" sur l'application de messagerie Snapchat après que la carte source ait été hackée par des antisémites, le 30 août 2018. (Capture d'écran)
Une capture d'écran montrant New York renommée "Jewtropolis" sur l'application de messagerie Snapchat après que la carte source ait été hackée par des antisémites, le 30 août 2018. (Capture d'écran)

Dans un acte de « vandalisme numérique » d’un service de cartographie utilisé par les principales sociétés Internet, la ville de New York a été renommée jeudi « Jewtropolis » sur plusieurs services en ligne très populaires.

Le terme antisémite a ainsi été repris sur des cartes en ligne utilisées dans l’application de messagerie Snapchat, ainsi que sur les applications The Weather Channel, Citi Bike, la société immobilière StreetEasy et d’autres.

Les applications utilisaient toutes des données du service de cartographie numérique Mapbox, dont les clients incluent également Uber, le Financial Times, Foursquare, Evernote et d’autres. Il n’a néanmoins pas été confirmé que ces services avaient eux aussi affiché le terme offensant.

Snapchat a qualifié le changement de « vandalisme » en déclarant qu’il avait pour origine « les données de cartographie tierces ». « Nous travaillons avec notre partenaire Mapbox afin que tout soit résolu immédiatement », avait déclaré la société sur Twitter.

Dans un communiqué publié jeudi, Mapbox a reconnu la cyberattaque, affirmant qu’elle « avait une politique de tolérance zéro contre les discours de haine et toute modification malveillante de [ses] cartes ».

La société a déclaré avoir rétabli l’étiquette correcte de New York City « dans l’heure ».

Elle a également identifié le coupable de la « modification malveillante » et indiqué qu’il s’agissait d’un utilisateur ayant « tenté plusieurs autres modifications odieuses. Notre équipe de sécurité a confirmé qu’aucune autre tentative n’avait réussi. »

La société a expliqué : « Nous travaillons sur un système afin que cela ne se produise plus. Nos cartes sont constituées de plus de 130 ensembles de données différents et nous avons un système solide de surveillance à double validation. Notre analyse préliminaire des causes de cette attaque montre que cet acte de haine a été détecté immédiatement et mis en quarantaine pour examen par une personne réelle. »

Pour une raison quelconque, la modification a pourtant été approuvée et a pu se propager sur les cartes des clients à cause d’une « erreur humaine », a déclaré Mapbox.

« Notre système d’IA (intelligence artificielle) signale plus de 70 000 changements de carte par jour qui demandent un examen manuel. Bien que notre IA ait immédiatement signalé ce changement, une erreur humaine a conduit à cet incident durant la partie manuelle du processus d’examen. »

La société a promis « d’enquêter sur cet acte et d’apporter les modifications appropriées afin de limiter davantage le risque d’erreur humaine future ».

« Les experts en sécurité travaillent à déterminer l’origine exacte de cet acte de haine malveillant, a-t-elle ajouté. Nous nous excusons auprès des clients et des utilisateurs qui ont été exposés à cette attaque ignoble. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...