Nouveaux heurts au mont du Temple
Rechercher

Nouveaux heurts au mont du Temple

2 blessés, 9 personnes arrêtées ; La police a annoncé avoir découvert des bombes artisanales sur le site

Des Palestiniens crient en face de forces de sécurité israéliennes qui bloquent une route menant à l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 septembre 2015 (Crédit Photo : Ahmad Gharabli / AFP)
Des Palestiniens crient en face de forces de sécurité israéliennes qui bloquent une route menant à l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 13 septembre 2015 (Crédit Photo : Ahmad Gharabli / AFP)

Deux personnes – un policier et un jeune homme juif – ont été blessées lundi matin alors que les affrontements avaient repris au mont du Temple à Jérusalem pour la deuxième journée consécutive. Neuf personnes ont également été arrêtées.

Cinq personnes ont été arrêtées sur la colline après que des manifestants musulmans masqués ont attaqué la police avec des pierres et des barres de métal, blessant le policier, a indiqué la Deuxième chaîne. Le policier a reçu des soins sur place.

Dans un incident séparé, des manifestants ont attaqué l’homme juif à l’entrée du mont du Temple. L’homme a également reçu des soins médicaux sur les lieux, selon la Deuxième chaîne. Deux personnes ont été arrêtées. Deux autres ont été arrêtées après avoir tenté d’attaquer les forces de police.

« Lorsque la police est entrée sur le site, des jeunes masqués ont jeté des pierres en direction des policiers », a indiqué la police dans un communiqué. La veille, de violents affrontements avaient eu lieu sur ce site sacré ultra-sensible.

Les policiers ont également dispersé des manifestants dans les ruelles de la Vieille Ville autour du site, troisième lieu saint de l’islam, ont constaté les journalistes de l’AFP. Ils ont une nouvelle fois frappé des photographes présents, parmi lesquels deux de l’AFP.

La police a dit être entrée sur le site pour veiller à ce que de jeunes musulmans qui y étaient massés ne s’en prennent pas à des juifs ou à des touristes autorisés à visiter le site dans la matinée.

Les forces de sécurité ont trouvé dimanche des bombes artisanales sur le mont du Temple lors d’une opération menée quelques heures avant que les Juifs ne s’apprêtent à célébrer la nouvelle année. Le service de sécurité du Shin Bet a alerté la police au sujet de cette cache d’armes, apparemment un effort des Palestiniens pour se constituer une réserve de bombes, de fusées éclairantes et de pierres pour les émeutes.

La police a déclaré lundi que les visites se sont déroulées comme prévu sur le site.

Le site est révéré par les musulmans comme par les juifs, mais ces derniers ne sont pas autorisés à y prier. L’esplanade est chroniquement agitée par l’inquiétude des musulmans de voir le gouvernement israélien remettre en cause un statu quo ancien et autoriser les juifs à y prier. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est à nouveau défendu dimanche de vouloir remettre en question ce status quo.

« Israël va utiliser tous les moyens pour maintenir le status quo et la primauté du droit sur le mont du Temple. Le pays a le devoir et le droit d’agir contre les émeutiers afin de permettre la liberté de la pratique religieuse dans ce lieu saint du pays. Nous allons donc agir avec détermination contre ceux qui jettent des pierres, des cocktails Molotov et des bombes artisanales ou ceux qui utilisent d’autres moyens », peut-on lire dans la déclaration du bureau du Premier ministre.

Le chef de la police, Bentzi Sau, a promis dimanche que les manifestants ne seraient pas autorisés à menacer la sécurité des visiteurs sur le site, tandis que le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a averti que l’accès au site pourrait être affecté par la découverte des bombes artisanales.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontrera mardi soir des responsables politiques et de la défense pour discuter de la réponse qu’Israël doit apporter à la flambée de violence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...