Affrontements entre la police et manifestants palestiniens sur le mont du Temple
Rechercher

Affrontements entre la police et manifestants palestiniens sur le mont du Temple

Les forces de sécurité disent avoir déjoué un plan pour attaquer les Juifs visitant le site ; Erdan : Israël doit "revoir les arrangements"

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des policiers examinent une barricade mise en place par les Palestiniens sur le mont du Temple, à Jérusalem, le 13 septembre 2015 (Photo: Porte-parole de la police)
Des policiers examinent une barricade mise en place par les Palestiniens sur le mont du Temple, à Jérusalem, le 13 septembre 2015 (Photo: Porte-parole de la police)

La police israélienne a affronté dimanche matin des manifestants sur la poudrière du mont du Temple à Jérusalem et a fait échouer une tentative de perturber les visites de Juifs sur le site, lequel est saint pour les Juifs et pour les Musulmans, a indiqué la police.
 
Des témoins palestiniens ont affirmé que des policiers étaient entrés dans la mosquée, mais la police a dit qu’elle avait uniquement fermé les portes de la mosquée afin d’y bloquer les émeutiers qui lançaient des pierres, des feux d’artifice et d’autres objets.

Les informations recueillies par les forces de sécurité ont dévoilé le plan d’une émeute organisée sur le mont du Temple, dans lequel les manifestants entreposeraient des rochers et des pétards, ainsi que d’une barricade à une entrée de la mosquée al-Aqsa, a declaré la police.

Selon la police, l’intention des manifestants était de perturber les mouvements des visiteurs juifs sur l’esplanade à la veille de la fête de Rosh Hashana, qui commence dimanche soir et marque le nouvel an juif.

« Des manifestants masqués qui étaient à l’intérieur de la mosquée ont jeté des pierres et des feux d’artifice sur la police, » lit-on dans un communiqué de la police. « Des tuyaux suspects susceptibles d’être remplis d’explosifs artisanaux ont également été trouvés à l’entrée de la mosquée. »

La police a plus tard confirmé que les objets étaient des bombes artisanales.

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a déclaré que la découverte de bombes artisanales à la mosquée al-Aqsa « nous oblige à reconsidérer les arrangements concernant le mont du Temple. »

Malgré les affrontements, les visites des juifs sur le site ont continué comme d’habitude.

Le quotidien Haaretz a rapporté que parmi ceux qui sont entrés sur le complexe se trouvait le ministre de l’Agriculture Uri Ariel du parti de droite HaBayit HaYehudi.

Le commandant de la police de Jérusalem Moshe Edri a déclaré que le succès dans la prévention des émeutes était à mettre au crédit des forces de sécurité.

« L’activité qui a été menée toute la nuit avec le Shin Bet [service de sécurité intérieure], montre la précision de nos services de renseignement, » a-t-il souligné. « L’incident de ce matin sur le mont du Temple était grave et est actuellement étudié par les autorités compétentes. »

Les affrontements entre les visiteurs musulmans et la police israélienne se produisent fréquemment sur le mont du Temple, qui est considéré comme le site le plus sacré du judaïsme et le troisième lieu saint de l’islam.

Les visites de Juifs sont autorisées sur le complexe, mais la prière juive y est interdite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...