Nouvelles arrestations dans l’enquête pour fraude sur Balad
Rechercher

Nouvelles arrestations dans l’enquête pour fraude sur Balad

La police enquête sur des soupçons de fraude, de blanchiment d'argent et d'utilisation illégale de fonds destinés au parti

Les députés de Balad Jamal Zahalka (à gauche), Basel Ghattas (au centre) et Hanin Zoabi (à droite) pendant la réunion hebdomadaire de la Liste arabe unie à la Knesset, le 8 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les députés de Balad Jamal Zahalka (à gauche), Basel Ghattas (au centre) et Hanin Zoabi (à droite) pendant la réunion hebdomadaire de la Liste arabe unie à la Knesset, le 8 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police israélienne a annoncé mercredi avoir interpellé 13 personnes supplémentaires dans l’enquête sur le financement d’un parti politique arabe, portant à 36 le nombre total d’arrestations dans cette affaire.

« La police a arrêté ce matin 13 personnes parmi lesquelles des responsables et militants du parti Balad », a indiqué la police dans un communiqué.

Elle avait déjà annoncé dimanche l’arrestation d’une vingtaine de cadres et militants de Balad, disant enquêter sur un système de financement qui aurait dissimulé pendant des années aux autorités l’origine de millions de shekels provenant d’Israël et de l’étranger.

Balad, l’un des partis qui représente la minorité arabe, qui constitue 17,5% de la population très majoritairement juive d’Israël, a dénoncé une volonté « d’intimidation » de la part des autorités. Les soupçons « ne reposent sur rien », et Balad ne connaît pas les vraies raisons de ces arrestations, a-t-il dit dans un communiqué.

La police a dit enquêter sur des soupçons de fraude, de blanchiment d’argent et d’utilisation illégale de fonds destinés au parti.

Balad est très critique envers les politiques de l’Etat israélien et l’une de ses trois députés, Hanin Zoabi, suscite fréquemment la colère de la classe politique israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...