Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Olmert à Al Jazeera : l’Iran est un « marché conclu »

Critiquant Netanyahu, l'ancien Premier ministre en disgrâce affirme qu'Abbas est un partenaire pour la paix et qualifie le président américain de grand ami d’Israël

Ehud Olmert (Crédit : Flash90)
Ehud Olmert (Crédit : Flash90)

Israël doit accepter l’accord des puissances mondiales sur l’accord nucléaire avec l’Iran, il s’agit d’une « affaire conclue » et doit faire tous les efforts pour éviter des conflits avec les Etats Unis, a affirmé vendredi l’ancien Premier ministre en disgrâce.

« Je suis mécontent de certaines clauses concernant l’accord (iranien), » a déclaré Olmert qui s’apprête à être emprisonné plus tard cette année suite à des condamnations en attendant l’appel, rapporte le programme d’actualité du Qatar intitulé ‘Up Front’.

« Il ne s’agit pas un accord idéal mais la question n’est pas si ‘je l’aime ou pas’. C’est un accord, c’est un « marché conclu », il a été approuvé. Il a été accepté. »

Qualifiant les Etats Unis, de « meilleur ami qu’Israël a au monde », Olmert a critiqué les désaccords sur-médiatisé de son successeur avec le président américain Barack Obama, affirmant que les Israéliens pouvaient « absolument » faire confiance à Obama lorsque se présentent à la fois la menace posée par l’Iran et les considérations de sécurité d’Israel.

« Le président Obama est un homme intègre et nous devons nous asseoir avec lui tranquillement loin des écrans de télévision, » a ajouté Olmert.

Il a également contredit les récentes allégations de Netanyahu que le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas n’était pas intéressé à faire la paix.

Lors de son discours à l’Assemblée générale de l’ONU, Netanyahu a accusé le dirigeant de l’Autorité Palestinienne de rejeter sa proposition de retourner à la table des négociations. Mercredi, Abbas a affirmé à l’ONU qu’il n’était plus lié aux accords d’Oslo ni aux autres accords passés avec Israël.

« Je suis préparé à reprendre immédiatement, immédiatement les négociations de paix directe sans aucune condition préalable. » a déclaré Netanyahu lors de son discours à l’ONU. « Malheureusement, le président Abbas a affirmé ne pas être prêt à cela… comment Israël peut-il faire la paix avec un partenaire palestinien qui refuse même de s’asseoir à la table des négociations ».

Mais Olmert qui s’est entretenu avec Abbas pendant les trois ans de son mandat en tant que Premier ministre a affirmé « qu’il était un véritable partenaire de confiance pour des négociations de paix que nous avions menées. »

Abbas est « certainement un partenaire pour la paix, il n’y en a pas d’autre, » a déclaré Olmert. « Il est le président de l’Autorité Palestinienne et il a prouvé à plusieurs reprises qu’il était contre le terrorisme et qu’il est prêt à le préciser dans des termes possibles encore plus forts. »

Olmert a cherché à obtenir un accord définitif en 2008 en lui offrant de renoncer à la souveraineté de la Vieille Ville de Jérusalem et à la curatelle internationale, de diviser Jérusalem par des quartiers israéliens et arabes et de se retirer de la Cisjordanie avec des échanges de territoires. Abbas n’a jamais répondu à son offre.

Olmert a affirmé que le discours de Netanyahu à l’ONU jeudi était une « grande prestation » mais déclare qu’à la fois les Palestiniens et lui devaient faire preuve d’une plus « grande flexibilité » au moment des négociations.

Alors que Netanyahu a exprimé à maintes reprises son soutien à la solution de deux États, Olmert a semblé moins convaincu. « Je veux croire que ce qu’il dit est vrai mais ‘qu’est ce qui se cache dans son cœur, ça, je l’ignore », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.