Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Paris a interrompu certaines exportations d’armes vers Israël depuis le 7 octobre – média

La France continue de considérer Israël comme un partenaire-clé au Proche-Orient

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre français des Armées Sébastien Lecornu (à gauche) rencontrant le ministre de la Défense Yoav Gallant, aux quartiers généraux de l'armée israélienne de la Kirya, à Tel Aviv, le 22 janvier 2024. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)
Le ministre français des Armées Sébastien Lecornu (à gauche) rencontrant le ministre de la Défense Yoav Gallant, aux quartiers généraux de l'armée israélienne de la Kirya, à Tel Aviv, le 22 janvier 2024. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)

La France a suspendu certaines exportations d’armes vers Israël depuis le début de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, a rapporté samedi le quotidien français Le Monde.

Paris a cessé d’envoyer des pièces qui pourraient être utilisées pour fabriquer des obus d’artillerie après un examen d’octobre 2023 des exportations de défense vers Israël, selon l’article.

De manière générale, la France a cherché à réduire ses exportations vers Israël au minimum possible sans pour autant « rompre complètement les liens militaires ».

La France s’est abstenue lors du vote, le 5 avril, d’une résolution du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies appelant à un embargo sur les livraisons d’armes à Israël. La résolution avait été présentée par une cinquantaine de pays arabes et musulmans.

Israël ne représentait en 2022 que 0,2 % des 27 milliards d’euros du marché français des exportations d’armes, s oit autour de 15 millions d’euros pour les livraisons d’armement, et 34 millions d’euros, sur un total de 8,8 milliards, pour les biens dits à « double usage », selon les derniers chiffres disponibles. Ces licences concernent « essentiellement des transferts de pièces détachées », a assuré le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, lors d’une interview accordée au Parisien, le 21 avril.

« Avec les Israéliens », a expliqué au Monde une source du gouvernement français, « nous nous aidons un peu, nous nous vendons un peu de matériel, nous sommes assez proches d’eux pour savoir ce qu’ils font, mais en même temps nous sommes concurrents, et surtout, il y a une volonté très claire de la France de ne pas aider les opérations menées à Gaza et de prendre le moins de risques possible dans les livraisons d’armes ».

« Les deux pays n’ont pas d’accord de défense à proprement parler, seulement un « arrangement-cadre » datant de 2016 », selon Le Monde.

La marine française a cessé ses escales habituelles à Haïfa, selon l’article, et son armée de l’air n’a pas non plus prévu d’exercices conjoints comme le Blue Flag.

L’arrêt complet des exportations d’armement vers Israël « ne serait pas un drame pour la base industrielle de défense », d’après Amélie Ferey, chercheuse à l’Institut français des relations internationales. « Mais pour l’instant, cette option est catégoriquement rejetée à Paris, où Israël reste considéré comme un partenaire-clé au Proche-Orient, » conclut le quotidien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.