Philippe présente lundi le plan contre le racisme et l’antisémitisme
Rechercher

Philippe présente lundi le plan contre le racisme et l’antisémitisme

Le nouveau plan devrait notamment avoir un important volet sur l'action sur les réseaux sociaux

Le Premier ministre français Edouard Philippe, accompagné de membres de son gouvernement, lors d'un discours prononcé pendant la présentation du plan national de prévention de la radicalisation à Lille, dans le nord de la France, le 23 février 2018 (Crédit :  AFP/Philippe Huguen)
Le Premier ministre français Edouard Philippe, accompagné de membres de son gouvernement, lors d'un discours prononcé pendant la présentation du plan national de prévention de la radicalisation à Lille, dans le nord de la France, le 23 février 2018 (Crédit : AFP/Philippe Huguen)

Edouard Philippe présentera lundi le nouveau plan du gouvernement contre le racisme et l’antisémitisme, qui devrait notamment avoir un important volet sur l’action sur les réseaux sociaux, a-t-on appris vendredi auprès de Matignon.

Avec huit ministres, dont Gérard Collomb (Intérieur) et Nicole Belloubet (Justice), le Premier ministre présentera ce « plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme » au Musée National de l’Histoire de l’Immigration, au Palais de la Porte Dorée à Paris.

La semaine dernière lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Emmanuel Macron avait promis une lutte renforcée contre la haine raciste et antisémite qui prospère sur internet.

Fin janvier, après l’agression d’un enfant portant une kippa à Sarcelles (Val d’Oise), banlieue populaire de Paris qui abrite une importante communauté juive, Edouard Philippe avait dénoncé mercredi « une nouvelle forme d’antisémitisme violente et brutale ».

Promettant un plan « large » et « ambitieux » du gouvernement en la matière, il avait évoqué l’idée de permettre à un plaignant de qualifier lui-même le mobile raciste ou antisémite de son agression, comme c’est le cas au Royaume-Uni.

Le chef du gouvernement a par ailleurs missionné deux inspections générales de l’Etat afin d’évaluer les résultats de la lutte contre l’antisémitisme, dont les rapports doivent être rendus publics.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...