Israël en guerre - Jour 238

Rechercher

Pour 117 000 Israéliens portant un nom lié à Pessah, la fête ne s’arrête jamais

Outre les 112 000 Moshe, il y a 14 290 Pessah, 3 795 Nissan et même 4 Matza

De jeunes étudiants de Beitar Illit simulant le seder de Pessah, le 20 mars 2023. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
De jeunes étudiants de Beitar Illit simulant le seder de Pessah, le 20 mars 2023. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Pour la plupart des Israéliens, Pessah va et vient.

Mais la Pâque juive est omniprésente dans la vie des quelque 117 000 personnes en Israël dont les prénoms font référence à la fête juive ou aux personnages de l’histoire biblique qui la sous-tend.

La plupart d’entre elles, soit 112 205, s’appellent Moshe, la version hébraïque de Moïse, le principal protagoniste de l’histoire, selon le Bureau central des statistiques (CBS), qui a publié la semaine dernière des données sur les prénoms liés à Pessah.

Loin derrière, 3 680 hommes et 115 femmes se prénomment Nissan, le mois du calendrier juif au cours duquel se déroule la fête. Le prénom masculin Pessah, l’appellation en hébreu de la Pâque juive, arrive en troisième position avec 1 419 hommes. Il existe cependant une femme également prénommée ainsi, selon le CBS.

Le rapport inclut pas moins de 90 femmes dont le prénom a la même orthographe que Moshe en hébreu, mais qui se prononce Masha – un prénom assez commun dans plusieurs langues slaves. De même, la liste des prénoms féminins comprend un prénom dont l’orthographe en hébreu est identique à Pharaon, mais qui peut se prononcer Farrah.

La liste comprend des prénoms dont le lien avec la fête est plus éloigné, comme Omer, le nom d’une période de sept semaines allant du deuxième jour de Pessah jusqu’à Chavouot et également une ancienne mesure de céréales (39 149 hommes et 5 919 femmes). Herout, qui signifie liberté, est le prénom de 284 hommes et de six femmes. La liste comprend également Aviv, qui signifie printemps en hébreu (13 510 et 5 237), et Aviva (aucun homme mais 8 956 femmes).

Il y a aussi quatre femmes – mais aucun homme – prénommées Matza.

Le nombre de personnes prénommées en lien avec la fête de Pessah peut refléter son importance : c’est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme et qui est également parfois considérée comme la deuxième date la plus importante du calendrier juif, après Yom Kippour.

Selon un rapport de CBS datant de l’année dernière, seulement 50 000 Israéliens ont des prénoms qui font référence à Hanoukka, la principale fête d’hiver du judaïsme.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.