Pour Corbyn, il n’y a pas de problème d’antisémitisme au parti Travailliste
Rechercher

Pour Corbyn, il n’y a pas de problème d’antisémitisme au parti Travailliste

Le chef de l'opposition britannique refuse d’admettre que le parti ne parvient pas à lutter contre le sentiment anti-juif, il ajoute être « très triste » que Ken Livingstone ait dû être suspendu

Jeremy Corbyn vient d'être annoncé comme le nouveau leader du parti d'opposition travailliste britannique, à Londres le 12 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / BEN STANSALL)
Jeremy Corbyn vient d'être annoncé comme le nouveau leader du parti d'opposition travailliste britannique, à Londres le 12 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / BEN STANSALL)

Le leader travailliste britannique, Jeremy Corbyn, a refusé d’admettre, jeudi, que le parti avait un problème d’antisémitisme, alors que l’ancien maire de Londres, Ken Livingstone est devenu le dernier membre à être suspendu pour des commentaires antisémites.

« Il n’y a pas de problèmes. Nous sommes totalement opposés à l’antisémitisme sous toutes ses formes au sein du parti », a déclaré Corbyn, selon le Guardian. « Le tout petit nombre de cas qui a été porté à notre attention a été traité rapidement et immédiatement. »

Le leader travailliste a déclaré qu’il était « très triste » que des mesures disciplinaires aient dû être prises à l’encontre de Livingstone, qui a été suspendu pour avoir amené le « discrédit » sur le parti.

Plus tôt jeudi, Livingstone, qui siège à l’exécutif national du parti Travailliste, a déclaré à la BBC que Hitler initialement « soutenait le sionisme … avant qu’il ne devienne fou et ne finisse par tuer 6 millions de Juifs ». Il a par la suite accusé « le lobby israélien » au Royaume-Uni depuis des décennies, de tenter de « diffamer » tous les critiques d’Israël en les qualifiant d’antisémites.

Les commentaires ont déclenché l’indignation au sein du parti et parmi la communauté juive britannique, les députés travaillistes appelant ouvertement à la suspension de Livingstone. John Mann, qui dirige le groupe parlementaire multipartite contre l’antisémitisme, a affronté Livingstone dans une confrontation vidéo, le qualifiant de « putain de honte » et d’ « apologiste nazi ». Mann a été convoqué par la direction du parti Travailliste pour cette sortie.

https://youtu.be/PLKrj461uH0

Corbyn a rejeté les suggestions que le parti Travailliste ne parviendrait pas à lutter contre l’antisémitisme et a promis de débusquer tous les autres cas.

« Ce n’est pas une crise. Il n’y a pas de crise. Partout où il pourrait y avoir du racisme au sein du parti, il sera traité et éradiqué. J’ai été un militant anti-raciste toute ma vie », a-t-il dit. Critique amère d’Israël, Corbyn a lui-même été sous les projecteurs dans le passé pour avoir fait référence à des représentants du Hamas et du Hezbollah comme étant des « amis ».

Il a suggéré que les plaintes de l’antisémitisme dans le parti ont été déclenchées par le niveau élevé de soutien de la base.

« Je soupçonne que beaucoup de ces critiques faites sur la crise au sein du parti proviennent en fait de ceux qui sont nerveux de la force du parti travailliste au niveau local », a déclaré Corbyn.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...