Poursuite des manifestations anti-Netanyahu
Rechercher

Poursuite des manifestations anti-Netanyahu

Manifestations hebdomadaires devant chez Netanyahu et dans tout le pays; des voitures percutent des manifestants; 11 personnes arrêtées lors d'autres échauffourées avec la police

Des policiers affrontent des manifestants lors d'une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant sa résidence officielle à Jérusalem, le 2 janvier 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des policiers affrontent des manifestants lors d'une manifestation contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant sa résidence officielle à Jérusalem, le 2 janvier 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Des milliers de personnes ont manifesté devant la résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem samedi soir, lors des dernières manifestations du week-end pour exiger la démission du Premier ministre à la suite de son procès pour corruption – et la première depuis qu’Israël est entré dans sa troisième phase de confinement national.

Contrairement aux précédents bouclages, aucune restriction n’a été imposée aux protestations.

Les manifestants de Jérusalem ont défilé de l’entrée principale de la ville jusqu’à la résidence de la rue Balfour. De nombreuses rues proches de la résidence ont été temporairement bloquées en raison du rassemblement.

À un moment donné, alors qu’ils marchaient dans un tunnel, une voiture a foncé sur les manifestants et a failli en heurter plusieurs, comme le montre une vidéo de l’incident.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant la résidence privée de Netanyahu dans la ville côtière de Césarée.

Des manifestations ont également eu lieu, comme chaque samedi soir, aux carrefours, sur les places et les viaducs d’autoroute dans tout le pays.

C’était la 28e semaine des rassemblements contre Netanyahu, qui ont connu une baisse de fréquentation avec l’arrivée de l’hiver.

Le « Crime Minister », l’un des principaux groupes de protestation, a déclaré dans un communiqué : « Au début de la nouvelle année, nous sommes déterminés à poursuivre la manifestation qui a fait tomber le gouvernement défaillant de l’accusé et qui entraînera sa chute lors des élections ».

Le gouvernement d’union de Netanyahu avec Kakhol lavan de Benny Gantz est tombé fin décembre, les deux parties n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur le budget de l’Etat, et des élections ont été prévues pour le 23 mars.

Plus tôt dans la journée, la police a arrêté 11 manifestants anti-Netanyahu devant la résidence officielle de Jérusalem, après que des dizaines d’entre eux se sont rassemblés à l’une de ses portes et ont affronté la police.

Les protestations hebdomadaires contre Netanyahu se poursuivent depuis plus de six mois, les manifestants exigeant sa démission à la suite de son procès pour corruption, fraude et abus de confiance. Ils critiquent également la façon dont son gouvernement gère la pandémie de coronavirus.

Netanyahu nie tout méfait et affirme que les mises en accusation font partie d’un effort de la part de ses rivaux politiques, des médias, de la police et des procureurs pour le démettre de ses fonctions.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...