Rechercher

Présidentielle : le CFCM contre les “démarches d’exclusion”, l’UOIF pour un “large” vote Macron

La grande mosquée de Paris a appelé lundi les musulmans “à voter massivement” pour le candidat d'En Marche !

Dalil Boubakeur, président du Conseil du culte musulman de France, lors de l'investiture de François Hollande, en mai 2012. (Crédit : Cyclotron/Wikimédia Creative Commons)
Dalil Boubakeur, président du Conseil du culte musulman de France, lors de l'investiture de François Hollande, en mai 2012. (Crédit : Cyclotron/Wikimédia Creative Commons)

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé mardi à « faire échec aux démarches d’exclusion et de haine » au second tour de l’élection présidentielle, l’UOIF invitant de son côté à « donner au candidat Emmanuel Macron le score le plus large ».

Répugnant, en tant qu’institution cultuelle représentative et élue, à donner des consignes de vote, le CFCM « invite » cependant les quatre à cinq millions de musulmans de France « à se mobiliser pour faire triompher les valeurs d’ouverture, de fraternité et de solidarité ».

« Nous devons rester unis et rassemblés pour faire échec aux démarches d’exclusion et de haine, ainsi qu’aux velléités d’amalgame et de stigmatisation qui menacent la cohésion nationale et le vivre ensemble », écrit le Conseil, sans nommer la candidate du FN Marine Le Pen.

L’instance cite en revanche le nom d’Emmanuel Macron pour vanter « son attachement à une laïcité qui garantit la liberté de croire ou de ne pas croire, et qui protège le libre exercice du culte, dans le respect des lois de la République », mais sans appeler directement à voter pour le candidat d’En Marche !.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le 2e tour de l'élection présidentielle française, le 23 avril 2017. (Crédit : Eric Feferberg et Joël Saget/AFP)
Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le 2e tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril 2017. (Crédit : Eric Feferberg et Joël Saget/AFP)

Issue de la mouvance des Frères musulmans, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) a appelé pour sa part « tous les musulmans de France, par-delà leurs opinions politiques, à ne pas se relâcher » au second tour « et à aller voter massivement pour faire barrage aux idées de xénophobie et de haine et donner au candidat Emmanuel Macron le score le plus large ».

L’UOIF, bientôt rebaptisée « Musulmans de France », estime que le 7 mai sera « un rendez-vous déterminant pour épargner à notre pays l’aventure, la menace de la division et la mise à mal d’une laïcité apaisée et fraternelle ».

La grande mosquée de Paris, institution phare de l’islam en France depuis près d’un siècle, avait déjà appelé lundi les musulmans « à voter massivement » pour le candidat d’En Marche !.

Selon un sondage Ifop pour l’hebdomadaire Pèlerin, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête chez les musulmans au premier tour, à 37 %, devant Emmanuel Macron (24 %), Benoît Hamon (17 %) et François Fillon (10 %), Marine Le Pen pointant à 5 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...