Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Qualité de vie : Tel Aviv dégringole du classement mondial, Vienne reste en tête

La Ville Blanche a perdu 20 places et se retrouve à la 112e place, dans un contexte de guerre contre le Hamas

Skyline du quartier des finances de Tel Aviv. (Crédit : Elijah Lovkoff via iStock par Getty Images)
Skyline du quartier des finances de Tel Aviv. (Crédit : Elijah Lovkoff via iStock par Getty Images)

Vienne décroche de nouveau le titre de cité la plus agréable au monde, la ville de Tel Aviv accusant la plus forte chute en raison de la guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste du Hamas, selon un rapport annuel publié jeudi.

La Ville Blanche a ainsi perdu 20 places et se retrouve à la 112e place.

Déjà au sommet en 2018 et 2019, la capitale autrichienne, avec ses espaces verts, sa belle offre culturelle et ses services de qualité, a repris en 2022 la tête de ce classement réalisé par The Economist Intelligence Unit (EIU), la cellule de recherche et d’analyse affiliée à l’hebdomadaire britannique.

Elle est suivie dans le top dix de Copenhague au Danemark, de villes suisses (Zurich, Genève), australiennes (Melbourne, Sydney), canadienne (Calgary) ou encore japonaise (Osaka).

Paris remonte légèrement, s’affichant au 21e rang, à égalité avec Berlin, tandis que New York fait du quasi-surplace (70e). Moscou se classe 98e.

Si la qualité de vie a progressé en moyenne dans le monde, « cette amélioration est marginale du fait de conflits géopolitiques, de troubles sociaux et d’une crise du logement », note l’étude.

Au Moyen-Orient, Tel Aviv a plongé de vingt places (112e) à la suite de l’attaque sanglante sans précédent menée le 7 octobre par le Hamas dans le sud d’Israël. L’armée israélienne a lancé en riposte une offensive de grande envergure dans la bande de Gaza.

L’invasion russe de l’Ukraine maintient Kiev dans les profondeurs du classement (165e), la ville syrienne de Damas, dévastée par treize ans de guerre civile, restant par ailleurs la ville la moins accueillante du monde.

L’Europe a vu sa stabilité affectée par la multiplication des manifestations « dans divers domaines », contre la montée de l’extrême droite, la politique agricole de l’UE ou l’immigration, note l’EIU.

L’étude porte sur 173 villes, évaluées sur la base de trente critères dans les domaines suivants : stabilité, système de santé, culture et environnement, éducation, infrastructures.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.