Réactions suite au gouvernement Bennett-Lapid
Rechercher

Réactions suite au gouvernement Bennett-Lapid

Yair et Avner Netanyahu ont publié des messages de soutien à leur père sur les réseaux sociaux ; les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie disent ne pas voir de changement

Le nouveau Premier ministre élu Naftali Bennett fait un signe de la main avec Yair Lapid, à sa gauche, et Gideon Saar, à sa droite, à ses côtés, après l'approbation de leur nouveau gouvernement à la Knesset, le 13 juin 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)
Le nouveau Premier ministre élu Naftali Bennett fait un signe de la main avec Yair Lapid, à sa gauche, et Gideon Saar, à sa droite, à ses côtés, après l'approbation de leur nouveau gouvernement à la Knesset, le 13 juin 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)

Une nouvelle page de l’histoire d’Israël s’est tournée dimanche avec la fin de 12 ans de règne ininterrompu du Premier ministre Benjamin Netanyahu (15 au total), écarté après un vote de confiance du Parlement à une coalition improbable menée par son ancien allié Naftali Bennett.

Soixante députés ont voté pour la nouvelle coalition, qui va de la droite à la gauche, en passant par l’appui d’un parti arabe, et 59, principalement des élus du parti Likud de Netanyahu, de l’extrême-droite et des partis ultra-orthodoxes, s’y sont opposés.

Le chef de l’opposition Yaïr Lapid a réussi in extremis début juin à réunir une majorité en formant une coalition réunissant deux partis de gauche, deux de centre, trois de droite et – fait rarissime – la formation arabe islamiste Raam de Mansour Abbas.

Naftali Bennett sera d’abord le Premier ministre pour deux ans, avant de passer le flambeau à Yaïr Lapid en août 2023.

Les deux fils de Benjamin Netanyahu, Yair et Avner, ont publié des messages de soutien à leur père sur les réseaux sociaux, après son éviction du pouvoir.

« Je t’aime et je suis si fier de toi, papa ! L’un des plus grands leaders de l’histoire d’Israël », tweete Yair Netanyahu.

« Je ne pourrais pas être plus fier de toi », ajoute Avner.

Le président du Congrès juif mondial, Ronald S. Lauder, a félicité le Premier ministre Naftali Bennett et Yair Lapid.

« Je félicite les dirigeants des partis politiques israéliens qui se sont réunis pour former un gouvernement d’unité nationale qui inclut l’ensemble du spectre politique israélien, de la droite à la gauche, du religieux au laïc. Je suis ravi que ces efforts aient maintenant abouti et que ce nouveau gouvernement ait été mis en place », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, lors d’une interview accordée à l’Associated Press à Berlin, le samedi 13 septembre 2014. (Crédit : AP/Markus Schreiber)

« Je connais le nouveau Premier ministre Naftali Bennett et le nouveau Premier ministre d’alternance et ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, et je suis convaincu que leur partenariat, avec le ministre de la Défense Benny Gantz, Avigdor Liberman, Gideon Saar, Merav Michaeli, Nitzan Horowitz, Mansour Abbas et leurs collègues de leurs partis respectifs, apportera à Israël la stabilité et le même esprit d’unité que le peuple d’Israël a démontré lors du récent conflit militaire Israël-Hamas. L’État d’Israël doit être un phare d’unité pour l’ensemble du peuple juif, et je suis convaincu que son nouveau gouvernement contribuera également à rassembler les Juifs de la diaspora. »

Le Mouvement juif réformé nord-américain a également salué l’investiture du nouveau gouvernement israélien. « En tant que plus grand mouvement juif de la diaspora, nous avons bon espoir que ce nouveau gouvernement, sans précédent par la diversité idéologique de ses membres, sera en mesure de mettre en œuvre un grand nombre des aspirations que le Premier ministre Bennett a exposées dans son discours inaugural« , a-t-il indiqué.

« Nous espérons que le gouvernement renouvellera les liens avec notre mouvement en Israël et à l’étranger, qu’il s’engagera à promouvoir un programme pluraliste, qu’il combattra l’extrémisme et l’incitation à la violence – y compris par l’application de la loi par la police contre les incidents horribles de haine et de violence physique, comme on l’a vu vendredi sur la place du mur Occidental – et qu’il sera un gouvernement pour tous les citoyens d’Israël. Nous espérons également que ce gouvernement réaffirmera l’importance d’une relation forte entre les États-Unis et Israël, en donnant la priorité à la sensibilisation et à l’engagement bipartisans. »

Des extrémistes haredim déchirent des livres de prière des fidèles des Femmes du mur au mur Occidental, le 11 juin 2021. (Capture d’écran/Facebook)

« Le Premier ministre Naftali Bennett et son gouvernement devront faire face à de formidables défis dans les jours, semaines et années à venir, mais nous avons bon espoir de voir un gouvernement stable qui dirigera avec intégrité et courage. Nous sommes impatients de poursuivre notre partenariat et nos relations avec le gouvernement d’Israël, de travailler avec les partis politiques de droite et de gauche, et de saisir toutes les occasions futures de travailler ensemble à la construction d’un État plus pluraliste, tolérant et démocratique », conclut le document.

Le nouveau gouvernement devrait mettre en œuvre le projet relatif à l’esplanade pluraliste du mur Occidental. La nouvelle coalition comprend également le premier législateur rabbin réformé d’Israël, le travailliste Gilad Kariv.

Le rabbin Gilad Kariv prend part à la prière lors de la Journée israélienne de l’indépendance à Beit Daniel à Tel Aviv, en 2018. (Autorisation : Mouvement israélien pour le Judaïsme progressiste)

Côté palestinien, pas de changement

La France a salué lundi l’investiture du nouveau gouvernement israélien, appelant de ses vœux la « reprise du dialogue » dans la région dans un contexte de tensions croissantes.

« La France est prête à accompagner tout effort permettant une reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens en vue d’un règlement juste et durable du conflit, dans le cadre d’une solution à deux Etats », a indiqué son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

« La France réaffirme sa détermination à travailler avec le nouveau gouvernement », a ajouté le chef de la diplomatie française, rappelant son « attachement indéfectible à la sécurité de l’Etat d’Israël, et sa détermination à travailler à ses côtés pour préserver la sécurité et la stabilité régionales ».

Le Hamas, groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza, affirme que le départ de Netanyahu ne mettra pas fin à ses tentatives de détruire l’État juif. « Quelle que soit la forme du gouvernement israélien, cela ne changera pas la nature de nos relations avec [Israël]. C’est une entité d’occupation qui doit faire l’objet d’une résistance et à laquelle nous devons arracher nos droits par toutes les formes de résistance, au premier rang desquelles la lutte armée », a déclaré Fawzi Barhum, porte-parole du Hamas, soutenu par l’Iran.

À Ramallah, le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne a déclaré dans un communiqué qu’il s’attend à peu de changements dans la politique israélienne envers les Palestiniens sous la fragile coalition de huit partis de Bennett.

« Cette fois, un gouvernement sans Netanyahu a été formé en Israël. Cependant, il est inexact de le qualifier de ‘gouvernement de changement’, à moins de vouloir dire que Netanyahu n’est plus là. En ce qui concerne les politiques [du nouveau gouvernement], nous estimons qu’il n’y aura aucune différence, ou peut-être même qu’elles seront pires », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Réactions à l’international

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, félicite Bennett et Lapid pour le nouveau gouvernement.

Dans un tweet, il dit se réjouir de la poursuite de la « coopération britannico-israélienne sur la sécurité, le commerce et le changement climatique, et de travailler ensemble pour garantir la paix dans la région. »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a aussi adressé ses félicitations à Bennett et Lapid. « Alors que nous sortons de la COVID-19, c’est un moment passionnant pour le Royaume-Uni et Israël de continuer à travailler ensemble pour faire avancer la paix et la prospérité pour tous », a-t-il tweeté.

Les sénateurs et législateurs américains ont également fait l’éloge de la nouvelle coalition israélienne.

Le Président du Conseil européen Charles Michel a félicité dimanche Bennett :

Le Conseil européen est l’instance des Etats membres de l’UE.

« Dans l’attente de renforcer le partenariat UE-Israël pour une prospérité commune et vers une paix et une stabilité régionale durable », a-t-il ajouté.

Le président russe Vladimir Poutine a félicité lundi le nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennett, exprimant son souhait d’une coopération « constructive » avec lui. « J’espère que votre travail à la tête du gouvernement facilitera une nouvelle étape d’une coopération bilatérale constructive dans tous les domaines », a déclaré M. Poutine dans un message diffusé par le Kremlin. « Il ne fait aucun doute que cela est d’un intérêt vital pour nos peuples », selon le président russe, qui a précisé que la coopération russo-israélienne renforcera « la paix, la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient ».

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a adressé dimanche ses félicitations au nouveau chef du gouvernement israélien Naftali Bennett, se déclarant « impatient » de travailler avec lui ainsi qu’avec le vice-Premier ministre Yaïr Lapid.

« Le Canada et Israël sont de proches amis, unis par des valeurs démocratiques communes, une longue tradition de coopération et des liens dynamiques entre leurs populations », a souligné M. Trudeau dans une déclaration rendue publique par ses services. Le Premier ministre a rappelé qu’Ottawa « demeure fermement engagé en faveur d’une solution à deux États permettant aux Israéliens et aux Palestiniens de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité, sans crainte et dans le respect des droits de la personne ».

Il a également « remercié » le Premier ministre Benjamin Netanyahu, « pour son précieux partenariat au fil des ans, durant une période où le Canada et Israël ont accompli de grandes choses ensemble ».

Les Émirats arabes unis ont félicité le Premier ministre Naftali Bennett et le Premier ministre par alternance Yair Lapid pour la formation d’un nouveau gouvernement.

Le ministère des Affaires étrangères des EAU se réjouit de « travailler ensemble pour faire progresser la paix régionale, renforcer la tolérance et la coexistence, et entamer une nouvelle ère de coopération en matière de technologie, de commerce et d’investissement ».

Le chef de la diplomatie émiratie Abdullah bin Zayed a évoqué la coopération et les Accords d’Abraham durant un appel téléphonique avec son nouvel homologue israélien Yair Lapid, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères émirati.

« Son Altesse a félicité @yairlapid pour son nouveau mandat en tant que ministre des Affaires étrangères israéliennes », indique un tweet du ministère.

Le prince héritier de Bahreïn Salman bin Hamad bin Isa Al Khalifa a publié une déclaration félicitant le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid pour la formation du nouveau gouvernement.

Le prince héritier a exprimé ses souhaits sincères que le gouvernement nouvellement formé renforce le développement, la stabilité et la paix dans la région et dans le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...