Record de 152 000 vaccinations en un jour alors que le taux d’infection grimpe
Rechercher

Record de 152 000 vaccinations en un jour alors que le taux d’infection grimpe

Le ministre de la Santé a rapporté qu'Israël avait vacciné près de 650 000 personnes ; Nachman Ash met en garde contre un ralentissement si d'autres doses n'arrivent pas rapidement

Des citoyens attendent de recevoir un vaccin Pfizer contre la COVID-19 à l'hôpital Soroka de Beer Sheva, le 29 décembre 2020. (Crédit : AP Photo / Tsafrir Abayov)
Des citoyens attendent de recevoir un vaccin Pfizer contre la COVID-19 à l'hôpital Soroka de Beer Sheva, le 29 décembre 2020. (Crédit : AP Photo / Tsafrir Abayov)

Le ministère de la Santé a rapporté mercredi que 152 000 vaccinations contre le coronavirus avaient été effectuées la veille, alors même qu’Israël enregistrait son plus grand nombre de nouveaux cas de COVID-19 depuis début octobre.

Les responsables gouvernementaux s’étaient fixés comme objectif de vacciner 150 000 Israéliens par jour d’ici la fin de la semaine.

« En route vers un million de vaccinés ! », a tweeté le ministre de la Santé Yuli Edelstein, ajoutant que « près de 650 000 [premières vaccinations] au total » avaient déjà été réalisées.

Israël a intensifié sa campagne de vaccination durant son troisième confinement national, qui est entré en vigueur dimanche soir afin d’enrayer une recrudescence des infections.

Une femme reçoit le vaccin contre la COVID-19 dans un centre de vaccination Clalit à Rehovot, le 29 décembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Le ministère de la Santé a rapporté que 5 583 nouveaux cas de coronavirus avaient été diagnostiqués mardi, soit la plus forte augmentation quotidienne depuis début octobre, lors du deuxième confinement.

Avec 571 autres cas depuis minuit, le nombre d’infections à la COVID-19 depuis le début de la pandémie est passé à 414 447.

Il y a actuellement 40 929 cas actifs, dont 609 personnes dans un état grave et 154 sous respirateur. 169 autres Israéliens se trouvent dans un état modéré, et les autres présentent des symptômes légers ou inexistants.

Un employé des services de santé Maccabi manipule un échantillon de test sur un site de test au coronavirus à Modiin, le 24 décembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Le bilan des morts s’élève à 3 292.

Le taux de positivité des tests a encore augmenté, et 5,7 % des 97 395 tests effectués mercredi sont revenus positifs.

« Il faudra 10 jours pour voir l’effet de ce confinement », a déclaré Chezy Levy, directeur général du ministère de la Santé, à la radio publique Kan.

Levy a reconnu que le confinement n’était pas aussi strict que les précédents, mais a mis en garde contre une forte augmentation de la morbidité si les restrictions étaient assouplies.

« Pour le moment, nous ne pouvons pas revenir à la vie d’avant [le confinement] », a-t-il déclaré.

Levy a également déploré les faibles taux de vaccination des Arabes israéliens.

« 5 % des personnes vaccinées sont issues de la communauté arabe – nous allons étendre la portée [de la campagne] parmi eux. Dans la communauté ultra-orthodoxe, le chiffre est meilleur. Nous concentrons nos efforts sur la vaccination en périphérie », a-t-il dit, en référence aux villes du nord et du sud du pays. Il a ajouté qu’il était devenu possible de proposer la vaccination dans des endroits à faible population, un jour après que des centaines de doses ont été gâchées.

Une infirmière avec des vaccins contre le coronavirus à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, le 19 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Dans le même temps, Nachman Ash, responsable national de la lutte contre le coronavirus, a déclaré que le confinement pourrait devoir être renforcé et a averti d’un possible ralentissement du rythme de la campagne de vaccination.

« Nous faisons tous les efforts pour avancer les prochaines expéditions afin qu’il n’y ait aucun retard. C’est une possibilité, et ce serait inquiétant, si les envois n’arrivent pas plus tôt », a déclaré Ash au site d’information Ynet.

Le responsable israélien de la lutte contre le coronavirus, Nachman Ash, visite la municipalité de Jérusalem, le 22 novembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Cependant, Sharon Elroy-Preis, directrice par intérim de la division des services de santé publique, a minimisé les craintes d’une éventuelle pénurie de vaccins.

« Nous sommes dans un processus de réception par transport aérien de vaccins de Pfizer afin de nous assurer que [la campagne] continue comme ça », a déclaré Elroy-Preis à Kan.

Elle a vanté la capacité des hôpitaux à administrer le vaccin, après qu’ils ont rejoint cette semaine les organisations de services de santé dans la campagne de vaccination du grand public. Elle a ajouté que le ministère souhaitait distribuer des documents spéciaux à ceux qui avaient été vaccinés.

« Nous voulons ouvrir l’économie avec un ‘passeport vert’ afin qu’il y ait autant de personnes vaccinées que possible », a déclaré Elroy-Preis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...