Retour à la normale pour les écoles proches de Gaza malgré la destruction du tunnel
Rechercher

Retour à la normale pour les écoles proches de Gaza malgré la destruction du tunnel

En dépit de la fin de l’alerte pour les habitants, le kibboutz proche du tunnel est toujours une zone militaire fermée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim, près de la frontière gazaouie, le 30 octobre 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Soldat israélien devant une batterie du Dôme de Fer déployé au niveau du kibboutz Kissufim, près de la frontière gazaouie, le 30 octobre 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Les communes israéliennes bordant la bande de Gaza ont annulé mardi les mesures de sécurité supplémentaires qui devaient être mises en place mardi après la hausse des tensions entre Israël et les groupes terroristes palestiniens en raison de la destruction d’un tunnel d’attaque par l’armée israélienne.

Lundi soir, les deux conseils régionaux frontaliers de la bande de Gaza, Eshkol et Shaar HaNeguev, ont annoncé que les élèves resteraient dans des zones protégées et n’iraient pas dehors pendant les récréations, et que les agriculteurs devraient rester éloignés de la frontière.

Mardi matin, les deux conseils ont cependant annulé ces mesures de sécurité et « revenaient à la normale », ont indiqué les autorités.

« L’école aura lieu comme d’habitude, sans instruction particulière », a indiqué un porte-parole de la région d’Eshkol.

Le kibboutz Kissufim, le plus proche du tunnel d’attaque détruit, restera mardi une « zone militaire fermée », ce qui signifie que seuls ses habitants pourront y entrer, a annoncé l’armée.

L’armée avait bouclé la zone lundi après la destruction du tunnel d’attaque.

« Il n’y a cependant pas d’autres instructions pour les habitants », a dit mardi matin un porte-parole de l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...