Israël ramène la dépouille d’un soldat disparu au Liban en 1982
Rechercher

Israël ramène la dépouille d’un soldat disparu au Liban en 1982

La dépouille de Zachary Baumel, récupérée au cours d'une opération appelée "chanson douce amère", a été formellement identifiée grâce à son ADN par la médecine légale

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Miriam et Yoni Baumel en 2003 avec une image de leur fils Zachary, qui est disparu au combat en 1982. (Flash90)
Miriam et Yoni Baumel en 2003 avec une image de leur fils Zachary, qui est disparu au combat en 1982. (Flash90)

Trente-sept ans plus tard, l’armée israélienne a retrouvé la dépouille du sergent Zachary Baumel, qui avait été tué en 1982 lors de la Première guerre du Liban dans la bataille du Sultan Yacoub contre l’armée syrienne.

« Sa dépouille est en Israël. Elle a pu être identifiée. C’est confirmé », a déclaré aux journalistes le lieutenant colonel Jonathan Conricus, porte-parole de Tsahal.

« Le général Moti Almoz, responsable des ressources humaines à Tsahal, a informé la famille il y a quelques minutes », a-t-il déclaré.

Baumel, né à Brooklyn en novembre 1960, il avait émigré en Israël en 1970, était l’un des trois soldats dont les dépouilles n’avaient pas été retrouvées après la bataille du Sultan Yacoub, un combat entre les armées israélienne et syrienne dans la vallée Bekaa du Liban.

« Ne t’inquiète pas, tout va bien, mais j’ai l’impression que je ne serai pas rentré avant un moment », a-t-il écrit dans sa dernière carte postale à sa famille.

Conricus a refusé de donner des détails sur la manière dont la dépouille est revenue en Israël, mais il a dit qu’elle a été transportée avec un avion d’El Al.

Commentant la récupération des restes du sergent-chef Zachary Baumel, le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi a déclaré que « sur les épaules des commandants de Tsahal que je dirige, il est de la grande responsabilité de veiller sur chaque militaire qui rejoint l’armée et jure fidélité envers Israël ».

« Il s’agit d’un effort de longue date… au cours duquel diverses études et opérations sont menées pour retrouver les personnes disparues. Le point culminant de l’effort a été une série d’opérations dirigées par la Direction du renseignement, qui ont conduit à l’identification et au retour du sergent-chef Baumel. »

Deux autres soldats, Yehuda Katz et Zvi Feldman, restent portés disparus depuis cette bataille qui a mis aux prises les armées israélienne et syrienne dans la plaine de la Bekaa près de la frontière syrienne entre le 10 et le 11 juin 1982, a-t-il dit.

Ils font partie de la mémoire collective dans un pays coutumier des guerres et où le retour des soldats tombés au combat ou des prisonniers est considéré comme un impératif moral.

La Russie aurait participé à la récupération des restes du sergent-chef Zachary Baumel, qui a été tué lors de la Première Guerre du Liban en 1982 lors de la bataille du sultan Yacoub contre les forces syriennes, a rapporté la Treizième chaîne.

Le cabinet du Premier ministre n’a pas souhaité commenter cette information.

Un commandant du groupe terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a indiqué mercredi que ce sont des factions armées officiant dans un camp de réfugiés palestiniens situé aux abords de Damas qui ont découvert la dépouille d’un soldat de l’armée israélienne qui était porté-disparu depuis la guerre de 1982 au Liban. Anwar Raja a expliqué au site d’information al-Mayadeen, lié au Hezbollah, que la dépouille du sergent de première classe Zachary Baumel avait été exhumée dans un cimetière situé aux abords du camp de réfugiés de Yarmouk. Il a précisé que les services israéliens de renseignement avaient coordonné la recherche du corps avec les factions armées.

Selon Raja, il est probable que la Turquie ait facilité le retour du corps de Baumel en Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’en récupérant les restes de Zachary Baumel, les militaires ont également récupéré ses tsitsit (vêtement religieux à franges) ainsi que sa combinaison de char.

« Il a été porté disparu pendant 37 ans. Pendant toutes ces années, l’État d’Israël a investi d’immenses ressources pour résoudre l’énigme de son sort », a indiqué Netanyahu dans une allocution en direct.

Le Premier ministre se souvient de ses échanges avec le père de Baumel. « Je me souviens de sa douleur, quand il parlait de son fils. » « Yonah m’a souvent dit en larmes qu’il n’avait qu’un seul souhait : Retrouver Zachary avant de mourir. »

Le sergent-chef Zachary Baumel, un soldat de Tsahal officiellement porté disparu depuis la Première guerre du Liban en 1982. (Armée israélienne)

« Nous avons reçu la douloureuse et émouvante nouvelle que la dépouille de sergent Zachary Baumel est revenue en Israël. C’est la fin de 37 années d’attente douloureuse insoutenables, de questionnements et de doutes, grâce au travail déterminé et incessant de Tsahal et de la communauté israélienne du renseignement. En ce triste jour difficile et émouvant, nos pensées vont vers la famille Baumel, nous pleurons et souffrons avec eux alors qu’ils accompagnent leur fils Zachary vers le lieu de son repos éternel dans notre pays. Je remercie Tsahal et toute la communauté israélienne du renseignement pour leur engagement, leur courage et leur action, jour et nuit, afin de faire revenir nos soldats et ceux qui sont tombés en défendant le pays et le peuple. Nous n’arrêterons pas tant que tous nos soldats ne seront pas rentrés à la maison – le sergent Yahuda Katz, le sergent Zvika Feldman et tous les disparus au combat et dont le lieu de sépulture est inconnu. Notre engagement envers nos soldats a toujours été, et sera toujours, une lumière qui brille. Nous allons combattre ensemble, et c’est ensemble que nous revenons du combat, » a déclaré le président israélien Reuven Rivlin dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...