Saeb Erekat, atteint du corona, va être hospitalisé à Tel Aviv
Rechercher

Saeb Erekat, atteint du corona, va être hospitalisé à Tel Aviv

Le dirigeant de 65 ans avait subi en 2017 une greffe de poumon dans un hôpital américain

Saeb Erekat s'adresse aux journalistes dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 1er septembre 2018. (AFP/Ahmad Gharabli)
Saeb Erekat s'adresse aux journalistes dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 1er septembre 2018. (AFP/Ahmad Gharabli)

Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erekat, infecté par le nouveau coronavirus, doit être hospitalisé dimanche dans un établissement israélien après une dégradation de son état de santé, a indiqué sa famille à l’AFP.

M. Erekat, négociateur en chef des Palestiniens lors de pourparlers, « est actuellement transporté en ambulance », a indiqué son frère Saber Erekat, affirmant que « sa situation n’est pas bonne ».

Il doit être admis dans un hôpital de Tel-Aviv, a affirmé l’OLP dans un communiqué.

L’organisation a annoncé le 9 octobre que le dirigeant de 65 ans avait été contaminé par le nouveau coronavirus et qu’il faisait une pause dans ses engagements au vu des circonstances.

Atteint de fibrose pulmonaire, M. Erekat – l’une des personnalités palestiniennes les plus connues à l’étranger – a subi en 2017 une greffe de poumon dans un hôpital américain avant de reprendre ses activités.

Proche du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, il a participé à de nombreuses discussions pour tenter de régler le conflit israélo-palestinien.

Il a encore multiplié ces dernières semaines les déclarations contre la normalisation des relations entre Israël et des pays du Golfe effectuée sans paix préalable entre les Palestiniens et l’Etat hébreu.

Depuis le début de la pandémie, 42 490 cas de contamination au coronavirus – dont 381 décès – ont été recensés en Cisjordanie.

Dans la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement terroriste islamiste du Hamas, environ 4 650 cas ont été enregistrés officiellement, dont 27 décès, sur deux millions de Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...