Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Saied rejette toute normalisation avec Israël

Lors d'une rencontre inter-religieuse après l'attaque à la Ghriba, le président tunisien a affirmé "faire la distinction entre judaïsme et sionisme"

Le président tunisien Kais Saied, au centre, dirige une réunion de sécurité avec des membres de l'armée et des forces de police à Tunis, en Tunisie, le 25 juillet 2021. (Crédit : AP/Slim Abid, fichier)
Le président tunisien Kais Saied, au centre, dirige une réunion de sécurité avec des membres de l'armée et des forces de police à Tunis, en Tunisie, le 25 juillet 2021. (Crédit : AP/Slim Abid, fichier)

Le président Kais Saied a assuré mercredi que la Tunisie était un pays de « tolérance et de coexistence » lors d’une rencontre avec des dignitaires juif, musulman et chrétien après l’attaque meurtrière aux abords d’une synagogue à Djerba.

« C’est une rencontre historique importante qui atteste de la tolérance et de la coexistence qui caractérisent la Tunisie depuis des siècles », a déclaré M. Saied en recevant le mufti de la République Hichem ben Mahmoud, le grand rabbin de Tunisie Haim Bittan, et l’archevêque de Tunis Ilario Antoniazzi, selon une vidéo de la présidence.

Cette rencontre survient après l’attaque perpétrée le 9 mai par un gendarme aux abords de la synagogue de la Ghriba sur l’île de Djerba pendant le pèlerinage juif annuel.

Trois gendarmes et deux fidèles – un Israélo-tunisien et un Franco-tunisien – ont été tués par les tirs de l’assaillant, avant qu’il ne soit abattu par la police.

Lors de cette rencontre, le président Saied a assuré que l’enquête pour déterminer les commanditaires de cette attaque avançait.

Quatre personnes en lien avec l’assaillant, soupçonnées d’être impliquées dans cette opération, ont été arrêtées et placées en garde à vue, a indiqué mercredi soir la radio privée Mosaïque FM.

Les policiers sécurisent les abords de la synagogue de la Ghriba suite à une attaque sur l’île tunisienne de Djerba, le 9 mai 2023. (Crédit : YASSINE MAHJOUB / AFP)

Les autorités tunisiennes ont dénoncé une attaque « criminelle » mais se sont gardées de la qualifier de « terroriste » ou de lui conférer une dimension antisémite, comme l’a fait la France.

M. Saied a encore estimé face aux dignitaires mercredi que l’attaque visait à « porter atteinte à la Tunisie et sa stabilité et y semer la discorde et la division ».

« Vous pouvez vivre en paix et nous allons garantir votre sécurité », a-t-il lancé à l’adresse de la communauté juive tunisienne, démentant une nouvelle fois tout antisémitisme d’État à son égard.

Affirmant « faire la distinction entre judaïsme et sionisme », il a par ailleurs rejeté toute « normalisation » avec Israël et appelé la communauté internationale à « mettre fin à la tragédie du peuple palestinien ».

Le rabbin Bittan a qualifié la rencontre « d’excellente » et affirmé avoir reçu « des assurances que ce qui s’est passé (à Djerba) ne se reproduira pas ».

Le pèlerinage de la Ghriba est au cœur des traditions des Tunisiens de confession juive, qui ne sont plus que 1 500 contre 100 000 avant l’indépendance en 1956.

En 2002, la synagogue avait été visée par un attentat suicide au camion piégé qui avait fait 21 morts. Il avait été revendiqué par Al-Qaida.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.