Selon la police, le terroriste de Beer Sheva était un Bédouin israélien
Rechercher

Selon la police, le terroriste de Beer Sheva était un Bédouin israélien

Muhanad Alukabi de Hura, de 21 ans, a mortellement poignardé un soldat, a ouvert le feu dans la station d'autobus bondée ; Il n'avait pas d'antécédent judiciaire

La police et les secouristes sur les lieux de l'attentat à la gare routière de Beer Sheva, le 18 octobre 2015 (Crédit photo: Meir Even Haim / Flash90)
La police et les secouristes sur les lieux de l'attentat à la gare routière de Beer Sheva, le 18 octobre 2015 (Crédit photo: Meir Even Haim / Flash90)

Le terroriste de dimanche à la gare routière de Beer Sheva était un Arabe israélien de la localité bédouine de Hura, à l’est de la ville, a déclaré lundi la police israélienne.

L’homme s’appelle Muhanad Alukabi, âgé de 21 ans. Des membres de sa famille ont été arrêtés par la police sur des soupçons de complicité.

Un soldat de Tsahal Omri Levi a été tué dans l’attentat et 11 autres personnes ont été blessées.

Lundi matin, six d’entre elles étaient encore hospitalisées, dont des membres des forces de sécurité qui ont neutralisé le terroriste. Une était dans un état grave, tandis que les cinq autres sont soignées pour des blessures légères, a rapporté à la radio militaire.

Un demandeur d’asile érythréen a été tué lors de l’incident, les forces de sécurité l’ayant apparemment pris pour un second terroriste. L’homme, qui est décédé plus tard à l’hôpital, s’appelle selon le quotidien israélien Haaretz Haftom Zarhum, âgé de 29 ans.

Yedioth Aharonoth, le quotidien le plus vendu en Israël, a montré une image de son corps gisant dans une mare de sang sur le sol de la station d’autobus, avec la légende : « Juste à cause de la couleur de sa peau. »

Selon le Shin Bet, la mère d’Alukabi est originaire de la bande de Gaza et a obtenu la citoyenneté parce qu’elle s’est mariée à un Arabe israélien. Le terroriste n’avait pas d’antécédent judiciaire.

Les tensions étaient fortes à Beer Sheva au lendemain de l’attaque, de nombreux employés préférant ne pas venir au travail à la gare routière.

La police israélienne étudie comment le personnel de sécurité n’avait pas remarqué le terroriste avant qu’il n’entre dans la station d’autobus, bien qu’il était armé d’un couteau et d’une arme à feu. Les mesures de sécurité ont été renforcées lundi matin à la gare, mais les résidents locaux ont noté que les détecteurs métalliques n’ont toujours pas été installés à l’entrée du site.

Bien que les détails exacts de l’enquête de police concernant l’attaque soient encore sous embargo, les premiers rapports indiquaient que le terroriste a poignardé un soldat et a volé son fusil, puis a ouvert le feu sur le terminal de bus bondé. L’homme a ensuite été abattu par les forces après qu’il se soit refugié dans les toilettes.

Dans la confusion de l’attaque, deux policiers – l’un d’une unité anti-terrorisme et l’autre de la police des frontières – ont pris le ressortissant érythréen pour un second terroriste et lui ont tiré à la tête. Une vidéo amateur montre des images explicites des moments suivant l’attaque, quand une foule de badauds frappent l’homme alors qu’il gisait couvert de sang, croyant apparemment de façon erronée qu’il s’agissait de l’un des assaillants.

Le sergent Omri Levi, 19 ans, tué dans un attentat terroriste à Beersheba, le 18 octobre 2015 (Photo: Autorisaton)
Le sergent Omri Levi, 19 ans, tué dans un attentat terroriste à Beersheba, le 18 octobre 2015 (Photo: Autorisaton)

Le soldat tué dans l’attentat de Beer Sheva a été identifié par l’armée comme Omri Levi, âgé de 19 ans, du moshav Sde Hemed dans le centre d’Israël. Il sera inhumé lundi à 16 h au cimetière du moshav.

« Il s’agit d’une attaque terroriste très grave qui aurait pu entraîner des conséquences graves sans l’ingéniosité et la réponse rapide des forces de sécurité », a déclaré le maire de Beersheba Rubik Danielovitch à la Deuxième chaîne après l’attaque.

« Je lance un appel aux citoyens: Je comprends la tempête d’émotions, mais justement maintenant, nous devons faire preuve de retenue, être équilibrés et agir dans le calme. Ne prenez pas la loi entre vos mains « , a-t-il exhorté.

Gadi Abuchatzeira, le chef adjoint du service de secours Magen David Adom pour la région du Néguev, a dit que les secouristes qui sont intervenus ont trouvé un certain nombre de blessés, tous ayant une vingtaine d’années, à l’intérieur de la gare.

« Nous sommes arrivés nombreux sur le site et avons cherché d’eventuelles autres victimes dans la gare. Nous avons commencé à délivrer des soins. Deux d’entre elles avaient des blessures dans la partie supérieure du corps, ils étaient inconscients », a déclaré Abuchatzeira.

Les forces de securité sur les lieux de l'attentat à la gare routière de Beer Sheva, le 18 octobre 2015 (Crédit photo: Meir Even Haim / Flash90)
Les forces de securité sur les lieux de l’attentat à la gare routière de Beer Sheva, le 18 octobre 2015 (Crédit photo: Meir Even Haim / Flash90)

« Quatre des blessés étaient dans un état pleinement conscient et souffraient de blessures modérées par balles au torse et aux jambes. Une femme était également blessée avec une blessure par balle aux jambes », at-il poursuivi.

La police étudie également les rapports de témoins oculaires qui ont dit avoir vu deux hommes, peut-être des complices, fuir la scène de l’attaque.

Après l’attaque, de nombreux résidents de Beer Sheva ont exprimé leurs plaintes quant à ce qu’ils ont appelé une absence continue de sécurité adéquate à la gare routière de la ville, et les parents ont exhorté la municipalité à placer immédiatement des gardes de sécurité dans tous les jardins d’enfants à travers la ville, selon le site d’information Ynet.

« Des vigiles se tiennent à l’entrée et n’inspectent rien, il n’y a pas de sécurité sérieuse, » a déclaré Aviv, un résident de la ville, à la Deuxième chaîne. « C’est une honte et elle est connue, une catastrophe devait arriver, j’ai moi-même téléphoné auparavant à la municipalité pour les mettre en garde sur la situation ».

Des images des caméras de sécurité montrant un présumé agresseur ramper dans la gare centrale d'autobus de Beer Sheva, le 18 octobre 2015 (Capture d'écran: Deuxième chaîne)
Des images des caméras de sécurité montrant un présumé agresseur ramper dans la gare centrale d’autobus de Beer Sheva, le 18 octobre 2015 (Capture d’écran: Deuxième chaîne)

La semaine dernière, un journal local de Beer Sheva a publié une enquête sur la sécurité à la gare centrale, concluant que les autorités sur le site n’étaient pas préparées pour faire face à une attaque terroriste.

Un avocat représentant la compagnie de sécurité gardant la station centrale d’autobus de Beer Sheva a insisté sur le fait que le site avait été sécurisé conformément aux exigences de police, a rapporté la Deuxième chaîne. « Notre entreprise fait tout ce qui est exigé par la police pour assurer la sécurité sur le site », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...