Selon un ministre israélien au Japon, l’Iran pourrait être « la Corée du nord de demain »
Rechercher

Selon un ministre israélien au Japon, l’Iran pourrait être « la Corée du nord de demain »

Selon Yisrael Katz, "le Japon est en première ligne face à la Corée du nord de la même manière qu'Israël se trouve en première ligne face à l'Iran"

Yisrael Katz, ministre des Transports, pendant une conférence de presse dans son ministère, à Jérusalem, le 14 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yisrael Katz, ministre des Transports, pendant une conférence de presse dans son ministère, à Jérusalem, le 14 mars 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’Iran « doit être contenu afin qu’il ne devienne pas la Corée du nord de demain », a déclaré le ministre du Renseignement Yisrael Katz durant une visite officielle au Japon.

Lors d’une rencontre avec le ministre japonais des Affaires étrangères, Taro Kono, Katz a vivement recommandé au Japon de soutenir les initiatives qui prônent l’amendement de l’accord sur le nucléaire passé entre l’Iran et six puissances mondiales.

Dans une déclaration, Katz a estimé que « le Japon est en première ligne face à la Corée du nord de la même manière qu’Israël se trouve en première ligne face à l’Iran. Les leçons de l’exemple de la Corée du nord, c’est qu’il ne faut pas permettre aux dictatures d’acquérir des capacités nucléaires et que l’on doit empêcher l’Iran de posséder des capacités en termes de missiles avec lesquels la république islamique pourrait menacer la région et le monde entier ».

Selon un communiqué publié par le bureau de Katz, Kono a répondu que le Japon comprend le lien existant entre les menaces iraniennes contre Israël et celles de la Corée du nord envers le Japon, et que son pays soutient la mise en oeuvre de l’accord sur le nucléaire, condamnant par ailleurs les actions entreprises actuellement par l’Iran, qui viennent saper la stabilité au Moyen-Orient.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...