Israël en guerre - Jour 253

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent-chef Eytan Dishon, 21 ans : Un homme humble, d’action et non de paroles

Membre de l'unité de reconnaissance de la Brigade Givati tombé au champ d’honneur, dans le nord de Gaza, le 20 novembre 2023

Le sergent-chef Eytan Dishon. (Autorisation)
Le sergent-chef Eytan Dishon. (Autorisation)

Le sergent-chef Eytan Dishon, 21 ans, de l’unité de reconnaissance de la Brigade Givati, a été tué dans le nord de Gaza le 20 novembre. Eytan est décrit par l’un de ses professeurs comme « très intelligent, calme, avec un monde intérieur riche ».

Eytan a grandi à Nof Zion, une implantation juive idéologique de Jérusalem-Est, et a fait ses études secondaires au lycée Yeshiva Neveh Shmuel d’Efrat. Il est l’un des trois soldats de la même classe qui ont été tués lors de l’incursion terrestre à Gaza.

« C’était l’étudiant idéal, très dévoué et discipliné, un leader », a confié le rabbin Avishaï Milner, Rosh yeshiva – ou directeur – de Neveh Shmuel

Tsahal voulait qu’Eytan soit dans le renseignement ou l’armée de l’air, mais il avait décidé d’aller d’abord dans une yeshiva pré-militaire à Kiryat Shmona. Là, Milner lui avait dit qu’il serait aussi un jour à la tête d’une yeshiva.

« Il était humble, un homme d’action et non de paroles. Il ne parlait pas beaucoup, mais quand il parlait, il était vif et allait droit au but (…). Il avait des valeurs et des qualités particulières. Il était sensible à sa famille, avait un sens de l’humour particulier et aimait étudier la Torah », a indiqué sa famille à Makor Rishon dans un article publié après son décès.

Lors d’une conversation avec sa famille une semaine avant qu’il ne tombe au combat, Eytan avait dit : « Nous sommes forts, et même si quelqu’un meurt, nous relevons la tête et continuons jusqu’à obtenir la victoire. »

Eytan était l’aîné de quatre garçons. Son père, Dori Dishon, est un lieutenant-colonel en service de réserve. Il a reçu la notification de la mort de son fils alors qu’il était sur le terrain.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’est ensuivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.