Séries : Laïcs et orthodoxes séparés par un mur, dans « Autonomies »
Rechercher

Séries : Laïcs et orthodoxes séparés par un mur, dans « Autonomies »

Cette nouvelle série israélienne a été projetée en avant-première au festival Series Mania de Lille qui s'est achevé le 5 mai

Capture d’écran de Mea Shearim dans les Shtisel (Crédit : YouTube)
Capture d’écran de Mea Shearim dans les Shtisel (Crédit : YouTube)

Une dystopie audacieuse, réalisée par Yehonatan Indursky et Ori Elon, créateurs de Shtisel, portée à l’écran par une série israélienne semble avoir conquis le public du festival Séries Mania de Lille.

Il s’agit de « la série israélienne « Autonomies » qui transpose l’épisode biblique du jugement de Salomon dans un État d’Israël où laïcs et « ultra-orthodoxes » sont séparés par un mur » explique La Croix.

Dans Jérusalem, les ultra-orthodoxes suite à une guerre civile les ayant opposés aux laïcs, se sont barricadés derrière un mur qui les isole complètement du reste du pays.

Mais un dilemme, calqué sur celui du jugement de Salomon, va troubler ce fragile équilibre.

« Broide (Assi Cohen), qui enterre des juifs de Tel-Aviv à Jérusalem, est l’un des rares à pouvoir se rendre d’une zone à l’autre », raconte La Croix. Il établit à sa manière des ponts entre laïcs et religieux, lorsqu’il se retrouve mêlé malgré lui à une terrible affaire qui pourrait raviver la guerre civile qui a causé cette partition ».

« Prise par le remords, neuf ans plus tard, une infirmière avoue avoir échangé à la naissance deux bébés, l’un vivant, l’autre mort. L’enfant survivant, une fillette, a été élevée par un couple laïc de Tel-Aviv, en instance de séparation. Or sa mère naturelle est la fille du puissant rabbin de Jérusalem, qui est prêt à déclarer « la guerre » pour récupérer la fillette ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...