Shin Bet : moins d’attaques terroristes, mais plus de victimes
Rechercher

Shin Bet : moins d’attaques terroristes, mais plus de victimes

103 actes violents de Palestiniens ont été enregistrés en juin, dont la fusillade de Tel Aviv et le meurtre d’une fille de 13 ans près de Hébron

L'armée israélienne a mis en place un checkpoint à l'entrée d'implantation de Kiryat Arba en Cisjordanie le 30 juin2016, après qu'un adolescent palestinien y ait poignardé et tué un jeune Israélienne de 13 ans. (Crédit photo: Wisam Haslamoun / Flash90)
L'armée israélienne a mis en place un checkpoint à l'entrée d'implantation de Kiryat Arba en Cisjordanie le 30 juin2016, après qu'un adolescent palestinien y ait poignardé et tué un jeune Israélienne de 13 ans. (Crédit photo: Wisam Haslamoun / Flash90)

Le nombre d’attaques terroristes visant des Israéliens est resté relativement bas le mois dernier, mais elles ont entraîné le plus grand nombre de victimes depuis janvier.

Cinq personnes sont mortes victimes de telles attaques terroristes en juin, a annoncé le Shin Bet, l’agence de sécurité israélienne, dans son rapport mensuel, publié la semaine dernière. Au total, 103 attaques ont été enregistrées, contre 101 en mai, le chiffre le plus bas depuis mars 2015.

Deux attaques ont entraîné des morts, une fusillade au marché Sarona de Tel Aviv, dans laquelle quatre Israéliens ont été tués, et le meurtre d’une fillette de 13 ans, Hallel Yaffa Ariel, dans sa maison près de Hébron.

Les attaques ont fait le mois dernier 21 blessés, dont un grièvement.

Hallel (à gauche) et sa mère Rina Ariel. (Crédit : autorisation/Adam Propp)
Hallel (à gauche) et sa mère Rina Ariel. (Crédit : autorisation/Adam Propp)

Le rapport pour le mois de juin a également listé une attaque attribuée à des terroristes juifs, dans laquelle deux voitures ont été incendiées près de la ville majoritairement arabe de Nazareth, en Galilée, et trois autres ont été taguées avec des slogans haineux, dont « Nous vous assassinerons ».

Les attaques le long de la frontière d’Israël avec la bande de Gaza ont fortement chuté, passant de 16 en mai à une le mois dernier.

Sur les 103 attaques enregistrées en juin, 86 impliquaient des engins incendiaires, 10 une charge explosive et deux étaient des fusillades.

En Israël et en Cisjordanie, les attaques ont commencé à augmenter en août, où 171 ont été documentées, et se sont fortement amplifiées en septembre et en octobre, avec respectivement 223 et 620 attaques ces mois-ci. Mais le nombre total d’attaques a diminué à 326 en novembre, 246 en décembre, 169 en janvier, 155 en février et 123 en mars.

Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d'un attentat terroriste au marché Sarona de Tel Aviv, le 8 juin 2016. (Crédit photo: Gili Yaari/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes sur les lieux d’un attentat terroriste au marché Sarona de Tel Aviv, le 8 juin 2016. (Crédit photo: Gili Yaari/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...