Shoah : une ONG polonaise porte plainte contre le président israélien
Rechercher

Shoah : une ONG polonaise porte plainte contre le président israélien

Rivlin a déclaré que "de nombreux Polonais combattaient le régime nazi, mais nous ne pouvons pas nier que la Pologne et les Polonais ont participé à l'extermination"

Le président polonais Andrzej Duda (à droite) et le président israélien Reuven Rivlin (à gauche) arrivent à Oswiecim le 12 avril 2018 pour assister à la Marche des vivants, un défilé annuel de commémoration de l'Holocauste entre les anciens camps de la mort d'Auschwitz et Birkenau (JCrédit : anek Skarzynski / AFP)
Le président polonais Andrzej Duda (à droite) et le président israélien Reuven Rivlin (à gauche) arrivent à Oswiecim le 12 avril 2018 pour assister à la Marche des vivants, un défilé annuel de commémoration de l'Holocauste entre les anciens camps de la mort d'Auschwitz et Birkenau (JCrédit : anek Skarzynski / AFP)

Une organisation d’extrême droite polonaise Ruch Narodowy (RN) a annoncé mardi qu’elle avait déposé une plainte en justice, dans le cadre de la loi controversée sur la Shoah, contre le président d’Israël pour avoir attribué « au peuple polonais la responsabilité pour des crimes nazis ».

Pour appuyer sa plainte, l’organisation cite le communiqué de presse de la présidence israélienne paru après la rencontre du président Reuven Rivlin avec son homologue polonais Andrzej Duda à Cracovie avant la Marche des vivants sur le site du camp nazi d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

Selon ce communiqué, le chef d’Etat israélien a déclaré lors de cette rencontre « qu’il n’y avait pas de doute que de nombreux Polonais combattaient le régime nazi, mais nous ne pouvons pas nier que la Pologne et les Polonais ont participé à l’extermination ».

Ruch Narodowy accuse le président d’Israël « d’avoir attribué au peuple polonais et à l’Etat polonais la responsabilité pour des crimes nazis » ce qui est contraire à la loi sur la Shoah.

A LIRE : Texte intégral de la loi polonaise controversée sur la Shoah

« L’action commise par l’auteur mérite des poursuites rapides et efficaces et une condamnation stricte, également dans le cadre de la prévention générale et des attentes sociales. L’auteur a agi dans le but de commettre consciemment et intentionnellement un acte interdit », a écrit Ruch Narodowy dans son communiqué paru sur sa page internet.

La plainte à été déposée auprès de l’Institut de la mémoire nationale IPN qui étudie et poursuit les crimes nazis et communistes contre le peuple polonais, selon RN.

Aucune confirmation du dépôt de la plainte n’a pu être obtenue mardi soir auprès de l’IPN.

La loi sur la Shoah, entrée en vigueur en mars, prévoit une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison pour ceux qui attribueraient « la responsabilité ou la co-responsabilité de la nation ou de l’Etat polonais pour les crimes commis par le Troisième Reich allemand ».

Elle a provoqué de vives tensions avec Israël et de nombreuses organisations juives à travers le monde, qui reprochent à Varsovie de nier la participation de certains Polonais au génocide des juifs, voire d’empêcher des rescapés juifs de raconter leur expérience.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, la Pologne a été envahie par l’Allemagne nazie et a cessé d’exister en tant d’Etat. Six millions de Polonais, dont trois millions de juifs, y ont été tués durant cette période.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...