Signalement d’actes antisémites en Italie, en France et au Pays-Bas
Rechercher

Signalement d’actes antisémites en Italie, en France et au Pays-Bas

Une voiture a été incendiée près de Turin ; une plaque commémorative retirée d'une école parisienne ; des croix gammées taguées sur un mémorial aux Pays-Bas

Un monument en hommage aux victimes de la Shoah, à Hoogezand, au Pays-Bas. (Crédit : domaine public via Wikipedia)
Un monument en hommage aux victimes de la Shoah, à Hoogezand, au Pays-Bas. (Crédit : domaine public via Wikipedia)

Plusieurs incidents antisémites ont été signalés en Europe. Un barbier en Italie et des mémoriaux de la Shoah aux Pays-Bas et en France ont été la cible d’attaques jugées antisémites.

Des vandales ont brûlé une voiture garée devant le salon de coiffure de Gianni Errichiello, dans une banlieue au nord de Turin. Ils ont aspergé de la peinture rouge sur les volets de l’établissement d’Erichiello, qui n’st pas juif. Ils ont placardé un document sur lequel était écrit « ce magasin appartient à un Juif », selon le quotidien Corriere de la Sera mardi.

Errichiello a déclaré au journal qu’il ne pensait pas être l’objet de menaces. La police enquête sur l’incident qui s’est produit en début de semaine, en pleine nuit. La voiture incendiée n’appartenait pas à Erichiello, a précisé La Stampa.

Indépendamment, à Paris, des individus non-identifiés ont retiré une plaque commémorative apposée par le ministère de l’Education à l’école publique Ave Maria, selon Le Parisien.

Cette plaque rendait hommage aux enfants déportés depuis cette école qui ont péri pendant la Shoah.

Les auteurs n’ont pas endommagé le bâtiment ni la façade, ce qui laisse penser que leur acte était délibérément antisémite. L’école Ave Maria est située dans le quatrième arrondissement de Paris, un quartier chargé d’histoire juive.

Ariel Weil, maire de l’arrondissement, qui est juif, a qualifié l’incident de « honteux ».

Dimanche, des individus non-identifiés ont peint des croix-gammées et d’autres symboles d’extrême-droite sur un monument en hommage aux victimes de la Shoah dans la municipalité de Midden-Groningen, au nord-est des Pays-Bas, à 160 kilomètres d’Amsterdam.

Les employés municipaux ont nettoyé la peinture noire du monument ; la police a ouvert une enquête, selon la chaîne RTV Noord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...