Tel Aviv: Les citoyens appelés à trouver un nom pour un nouveau camion-poubelle
Rechercher

Tel Aviv: Les citoyens appelés à trouver un nom pour un nouveau camion-poubelle

La municipalité a lancé un concours pour nommer le dernier véhicule en date à rejoindre le parc de la ville ; il présente un volume plus large de collecte des déchets

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le nouveau camion-poubelles mis en circulation à Tel Aviv va être baptisé d'un nom en hébreu par le biais d'un concours qui dure jusqu'au 23 mars 2021. (Autorisation : Ville de Tel Aviv-Jaffa)
Le nouveau camion-poubelles mis en circulation à Tel Aviv va être baptisé d'un nom en hébreu par le biais d'un concours qui dure jusqu'au 23 mars 2021. (Autorisation : Ville de Tel Aviv-Jaffa)

Le nouveau camion-poubelle à rejoindre le parc automobile de Tel Aviv a besoin d’un nom.

La municipalité a donc lancé un concours pour donner un nom à ce dernier arrivant – un Faun Rotopress fabriqué en Allemagne, plus silencieux que les autres camions, qui peut accueillir un plus important volume de déchets et qui nécessitera donc moins de déplacements dans les rues parfois très étroites de Tel Aviv.

Les personnes intéressées peuvent présenter leur suggestion de nom sur le site internet du concours d’ici le 23 mars. A cette date, c’est un jury qui compte notamment un membre de l’Académie de l’hébreu qui choisira le nom gagnant.

Le vainqueur remportera une nuit dans un hôtel de Tel Aviv pendant Pessah, un voyage à bord du camion ou autres plaisirs touristiques de Tel Aviv plus traditionnels.

Le camion, considéré comme un camion-poubelle très économique, présente un coût d’opération inférieur aux autres parce qu’il peut vider toutes les tailles de conteneurs à ordures et collecter également les déchets végétaux, selon le site de Faun.

Le Rotopress, à Tel Aviv, collectera environ 40 000 tonnes de poubelles avant et pendant Pessah, une période de l’année connue pour son volume élevé d’ordures et de déchets.

Trouver un nouveau nom pour cette dernière acquisition est une tradition séculaire à Tel Aviv, a noté le maire Ron Huldai.

Le tout premier maire de la ville, Meir Dizengoff, sollicitait souvent le poète israélien Nahman Bialik quand il avait besoin de nouveaux noms et de nouveaux mots en hébreu pour les ouvrages de la municipalité naissante.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...