Trois autres députés entrent en quarantaine après avoir été exposés au virus
Rechercher

Trois autres députés entrent en quarantaine après avoir été exposés au virus

Nir Barkat (Likud), Aida Touma-Sliman (Liste arabe unie) et Tehila Friedman (Kakhol lavan) rejoignent la liste croissante d'élus placés à l'isolement

Le candidat Likud à la Knesset et ancien maire de Jérusalem Nir Barkat. (Yonatan Sindel/Flash90)
Le candidat Likud à la Knesset et ancien maire de Jérusalem Nir Barkat. (Yonatan Sindel/Flash90)

Vendredi, trois autres élus de la Knesset ont été contraints de s’auto-isoler après avoir été en contact avec des porteurs du coronavirus, selon le parlement israélien.

Nir Barkat du Likud, Tehila Friedman de Kakhol lavan et Aida Touma-Sliman de la Liste arabe unie resteront en quarantaine jusqu’au 14 juillet après avoir été exposés à des malades atteints du COVID-19 la semaine dernière, a fait savoir la Knesset après une enquête épidémiologique.

Une assistante parlementaire de Touma-Sliman a également reçu l’instruction de s’auto-isoler.

Vendredi matin, des médias israéliens ont rapporté qu’Orna Barbivai de Yesh Atid-Telem resterait en quarantaine jusqu’au 21 juin après que son assistante parlementaire soit tombée malade du coronavirus. L’information n’a pas été confirmée par la Knesset.

Les élus de la coalition et de l’opposition ont rejoint une poignée d’autres politiciens et d’officiels de premier plan à s’être isolés après avoir été exposés au virus. Parmi eux, on retrouve notamment trois ministres et le chef d’Etat major des armées.

La députée Aida Touma-Sliman dirige une commission sur le Statut des femmes et l’égalité entre les sexes à la Knesset, le 21 novembre 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Jeudi, le chef d’Etat major de l’armée israélienne Aviv Kohavi est entré en quarantaine après qu’il a été confirmé qu’il avait été en contact avec un porteur du coronavirus, a déclaré l’armée israélienne.

Le ministre de la Défense Benny Gantz s’est isolé mercredi après avoir été en contact avec un porteur confirmé, un membre de sa famille, le 28 juin.

« Gantz se sent bien et il continue à s’occuper des affaires du ministère et du reste de son travail public depuis son isolement », a déclaré son bureau.

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, rencontre le chef d’Etat major de l’armée Aviv Kohavi, au centre, et le chef du commandement du Nord Amir Baram dans le nord d’Israël, le 2 juin 2020. (Ariel Hermoni/Defense Ministry)

L’élu d’HaBayit HaYehudi Rafi peretz, ministre des Affaires et Jérusalem et du patrimoine, est entré en quarantaine plus tôt jeudi, après qu’un membre de son personnel a été diagnostiqué porteur du COVID-19.

Selon un communiqué de son bureau, Peretz aurait rencontré son conseiller mardi de la semaine dernière.

Samedi, le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana est entré en quarantaine après que le chef de la Police des frontières a été testé positif au COVID-19. Ohana a déclaré qu’il avait décidé de s’auto-isoler volontairement par excès de précaution, même si ses deux rencontres avec le commandant de la Police des frontières ne nécessitaient pas une quarantaine selon les critères fixés par le ministère de la Santé.

D’autres ministres et haut responsables militaires ont été contraints à entrer en quarantaine à plusieurs reprises depuis le début de l’épidémie, même si seulement deux élus – le précédent ministre de la Santé Yaakov Litzman et le député de la Liste arabe unie Sami Abou Shahadeh – ont été testés positifs au virus.

De nombreux revers dans la lutte contre le virus sont survenus ces dernières semaines. Le pays avait été placé en confinement national pendant plusieurs semaines au début de l’épidémie, mais Israël a levé ses restrictions en mai afin de réouvrir l’économie.

Vendredi matin, le ministère de la Santé a enregistré 1 586 nouveaux cas de virus depuis jeudi matin, portant le nombre de cas actifs du virus à 16 651. Le nombre total d’infections en Israël a atteint les 35 533 cas, dont 18 532 cas patients guéris. Le ministère a indiqué que 27 996 tests avaient été effectués jeudi, et il a présenté Jerusalem, Tel Aviv-Jaffa, Bnei Brak et Ashdod, comme des foyers où plus de gens devaient être testés.

Selon les chiffres du ministère, il y a actuellement 16 651 cas actifs du virus – 1 586 de plus que jeudi. Cela inclut 124 personnes dans un état grave, dont 39 sous respirateurs. 87 autres personnes étaient dans un état modéré et le reste présentait des symptômes légers ou était asymptomatique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...