Trois personnes accusées d’avoir dénoncé des femmes cherchant à se faire avorter
Rechercher

Trois personnes accusées d’avoir dénoncé des femmes cherchant à se faire avorter

Une secrétaire d'une clinique privée pour femmes et deux militantes de l'ONG religieuse Hidavrut font l'objet d'un acte d'accusation

La maternité de l'hôpital Bikur Holim de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Flash90)
La maternité de l'hôpital Bikur Holim de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Flash90)

Les procureurs ont déposé un acte d’accusation dimanche contre une secrétaire d’une clinique privée pour femmes et deux militantes de l’ONG religieuse Hidavrut pour avoir prétendument divulgué les informations médicales privées de femmes envisageant d’effectuer cette intervention.

L’ONG s’efforce de convaincre les femmes de ne pas pratiquer l’avortement.

Selon les procureurs, la fuite d’informations privées légalement protégées a permis à l’ONG de « profiter de la condition fragile et de la détresse des femmes ».

L’acte d’accusation indique que les trois femmes ont recueilli les identités pendant plusieurs mois, appelant un grand nombre de femmes avant que l’une d’entre elles ne dépose une plainte auprès du ministère de la Santé.

Une enquête pénale sur cette affaire est en cours au sein de l’autorité de protection de la vie privée du ministère de la Justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...