Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Tsahal abat un Palestinien « en route » pour commettre un attentat-suicide en Israël

Des commandos ont tué le terroriste à Zeita, en Cisjordanie ; un haut responsable de la sécurité aurait déclaré "qu'une attaque terroriste à Tel Aviv a été déjouée ce soir"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : Soldats de l’armée israélienne opérant en Cisjordanie, sur une photo autorisée a la publication le 10 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Illustration : Soldats de l’armée israélienne opérant en Cisjordanie, sur une photo autorisée a la publication le 10 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Un Palestinien armé qui s’apprêtait à commettre un attentat terroriste imminent a été tué par les troupes en Cisjordanie, ont annoncé lundi soir l’armée israélienne et le service de sécurité intérieure du Shin Bet.

Un haut responsable de la sécurité a été cité par des sites de médias israéliens comme disant « qu’une attaque terroriste de grande envergure à Tel Aviv a été déjouée ce soir ».

Muhammad Jaber, 34 ans, habitant de Jénine, a été tué par des commandos de l’unité d’élite Duvdevan dans la ville de Zeita, près de la barrière de sécurité de Cisjordanie.

Tsahal et le Shin Bet ont déclaré que Jaber a été tué « alors qu’il se dirigeait vers le territoire israélien pour commettre un attentat suicide incessamment sous peu », en possession d’une arme à feu et d’un engin explosif amorcé.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, a également mentionné l’attentat déjoué lundi soir, promettant que Tsahal « continuerait à contrecarrer le terrorisme dans toute la Cisjordanie et à toutes les frontières ».

« Au lieu de permettre une trêve humanitaire pour le ramadan, le [groupe terroriste palestinien du] Hamas a délibérément choisi de faire autrement. Le Hamas tente de mettre le feu à la région, en partie par le biais de la propagande et de l’incitation, en particulier sur les médias sociaux », a déclaré Hagari lors d’une conférence de presse.

Les forces de sécurité sur les lieux d’un attentat terroriste meurtrier sur la Route 1, à proximité de Maale Adumim, à l’extérieur de Jérusalem, en Cisjordanie, le 22 février 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

La violence en Cisjordanie a augmenté au cours de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza, déclenchée par l’attaque macabre du groupe terroriste le 7 octobre, et les tensions ont été particulièrement fortes au début du ramadan, dimanche.

Israël a renforcé ses forces et ses mesures de sécurité à l’approche du mois sacré musulman, la guerre à Gaza ayant jeté une ombre sur des préparatifs traditionnellement festifs.

Depuis le 7 octobre, les troupes ont arrêté quelque 3 500 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 500 affiliés au Hamas. Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), plus de 400 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.