Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Tsahal annonce la mort de 3 soldats tués au combat à Gaza ; 1 porté-disparu déclaré mort

Le sergent-major (res.) Neriya Shaer, le sergent de première classe (res.) Ben Zussman, le sergent Binyamin Yehoshua Needham sont tombés au champ d'honneur ; le corps de Yonatan Samarno est aux mains du Hamas

Le sergent de première classe (res.) Ben Zussman, 22 ans, le sergent major (res.) Neriya Shaer, 36 ans, et le sergent Binyamin Yehoshua Needham, 19 ans, qui ont été tués lors de combats dans la bande de Gaza le 3 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)
Le sergent de première classe (res.) Ben Zussman, 22 ans, le sergent major (res.) Neriya Shaer, 36 ans, et le sergent Binyamin Yehoshua Needham, 19 ans, qui ont été tués lors de combats dans la bande de Gaza le 3 décembre 2023. (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé lundi matin la mort de trois autres soldats tués lors des combats contre le Hamas dans la bande de Gaza dimanche, ce qui porte à 75 le nombre de soldats morts depuis l’offensive terrestre d’Israël à la fin du mois d’octobre.

Les soldats qui ont été tués dimanche sont :

Le sergent-major (res.) Neriya Shaer, 36 ans, du 6655e bataillon de la 55e brigade de parachutistes de réserve, originaire de Yavne.

Le sergent de première classe (res.) Ben Zussman, 22 ans, du 601e bataillon du génie de combat, de Jérusalem.

Le sergent Binyamin Yehoshua Needham, 19 ans, du 601e bataillon du génie de combat, de Zichron Yaakov.

Shaer a été tué dans le centre de la bande de Gaza, tandis que Zussman et Needham ont été tués dans le nord de l’enclave.

L’annonce a été faite après que leurs familles ont été informées.

De la fumée s’élève suite à une frappe israélienne, une photo prise depuis Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 3 décembre 2023. (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

Sur les réseaux sociaux, Hadar, la sœur de Shaer, a décrit son frère comme une « personne humble, au cœur d’or, généreuse et aimant son pays ».

Un ami de Zussman a écrit qu’il « avait le sens de l’humour et qu’il était un travailleur acharné qui s’investissait toujours, quelle que soit la tâche à accomplir ».

En outre, Tsahal indique qu’un soldat du 601e bataillon du génie de combat a été grièvement blessé lors de combats dans le nord de Gaza hier.

Depuis le début de la guerre, le 7 octobre, Tsahal a annoncé la mort de 401 soldats. Parmi eux, 75 sont morts au cours de l’offensive terrestre dans la bande de Gaza. La grande majorité des autres ont été tués dans des combats avec des terroristes du Hamas dans le sud d’Israël, le jour de l’attaque initiale du Hamas, le 7 octobre.

Par ailleurs, la famille de Yonatan Samarno, 21 ans, considéré comme retenu en otage à Gaza, a été informée qu’il avait été tué. Son corps est toujours détenu par le Hamas.

Yonatan Samarno (Autorisation)

Dans l’avis de deuil, la famille déclare qu’elle organisera une cérémonie en son honneur plus tard dans la journée et commencera à observer la shiva, la semaine de deuil rituel.

Samarno, 21 ans, originaire de Tel Aviv, se trouvait au festival de musique Nova avec trois amis lorsque l’assaut du Hamas a été lancé le 7 octobre.

Il a informé sa mère qu’ils rentraient, mais le contact a été perdu.

Les corps de ses amis ont été retrouvés plus tard, mais il n’y avait aucune trace de Samarno. Ses proches ont déclaré qu’ils avaient été informés qu’il avait été blessé par balle, mais n’avait pas d’information sur son état de santé.

La famille a été informée par la suite qu’il faisait probablement partie des personnes détenues à Gaza.

Ces derniers jours, les familles de plusieurs personnes que l’on croyait retenues en otage à Gaza ont été informées de la mort de leurs proches, sur la base de nouveaux renseignements ou de découvertes réalisées par les soldats opérant dans la bande de Gaza.

Israël s’est donné pour mission de renverser le Hamas après les massacres du Hamas, le 7 octobre dernier, date à laquelle 3 000 terroristes ont fait irruption en territoire israélien et massacré près de  1 200 personnes, essentiellement des civils, et pris 240 personnes en otage.

L’armée a élargi ses opérations vers le sud de la bande de Gaza, ou les chefs du Hamas se cacheraient.

Le Hamas fait état de plus de 15 500 morts dans l’opération israélienne. Ces chiffres ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante et ne font pas la différence entre les civils et les membres du groupe terroriste, et qui comptent aussi les victimes des roquettes défaillantes qui, lancées vers le territoire israélien, sont retombées dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.