Tsahal démolit la maison d’un terroriste palestinien qui avait tué deux soldats
Rechercher

Tsahal démolit la maison d’un terroriste palestinien qui avait tué deux soldats

Ala Qabha est jugé pour le meurtre du sergent Netanel Kahalani, 20 ans, et du capitaine Ziv Daos, 21 ans

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens démolissent le 21 juin 2018 la maison d'Ala Qabha, au nord de la Cisjordanie, qui a percuté un groupe de soldats, en tuant deux. (Armée israélienne)
Des soldats israéliens démolissent le 21 juin 2018 la maison d'Ala Qabha, au nord de la Cisjordanie, qui a percuté un groupe de soldats, en tuant deux. (Armée israélienne)

L’armée israélienne a démoli jeudi la maison en Cisjordanie d’un Palestinien qui a percuté un groupe de soldats de Tsahal en début d’année, tuant deux d’entre eux et en blessant deux autres, a déclaré l’armée.

Le 16 mars, Ala Qabha, 26 ans, a foncé avec sa voiture dans un groupe de soldats devant un poste militaire dans le nord de la Cisjordanie, près de l’implantation de Mevo Dotan, tuant le sergent Netanel Kahalani et le capitaine Ziv Daos et en en blessant gravement deux autres. Plus tard, l’armée a déclaré qu’il s’agissait d’un attentat terroriste.

Qabha a été inculpé devant un tribunal militaire le 16 avril pour deux chefs d’accusation pour « avoir intentionnellement causé la mort » – l’équivalent d’un meurtre en vertu du droit militaire – et deux chefs pour tentative de causer intentionnellement la mort.

Jeudi, avant l’aube, les forces de sécurité israéliennes ont commencé à préparer l’appartement de Qabha en vue de sa démolition dans la ville de Bartaa, au nord de la Cisjordanie.

Le 21 juin 2018, des soldats israéliens démolissent la maison au nord de la Cisjordanie d’un Palestinien, Ala Qabha, qui a foncé avec sa voiture dans un groupe de soldats, faisant deux victimes. (Armée israélienne)

L’armée n’a détruit que l’appartement de Qabha, laissant intact le reste du bâtiment à plusieurs étages, a indiqué Tsahal.

La démolition a été effectuée par des soldats de la brigade régionale de Menashe de l’armée israélienne, des officiers de la police des frontières et des membres de l’administration civile du ministère de la Défense.

Dans un autre endroit de Cisjordanie, jeudi matin, les militaires ont arrêté 17 Palestiniens soupçonnés d’avoir lancé des pierres ou participé à des activités terroristes, a indiqué l’armée.

Le sergent Netanel Kahalani, (à gauche), et le capitaine Ziv Daos sont les soldats tués dans une attaque terroriste le 16 mars 2018. (Autorisation)

Qabha avait d’abord prétendu que l’accident de voiture était involontaire, mais plus tard, il a changé sa version des faits et a avoué qu’il s’agissait d’un acte délibéré et qu’il avait l’intention de tuer des soldats, a déclaré le service de sécurité du Shin Bet au moment des faits.

L’agence de sécurité a indiqué qu’il semblait avoir agi seul, et peut-être même spontanément.

Les enregistrements vidéo de la scène montraient Qabha passant devant les soldats, puis faisant demi-tour et accélérant en leur direction.

Daos, 21 ans, de la ville centrale d’Azor, était commandant de peloton dans une unité de recherche et de sauvetage du Commandement du Front intérieur. Il a été promu au grade de capitaine à titre posthume.

Kahalani, 20 ans, originaire d’Elyakim, dans le nord d’Israël, a servi de chauffeur dans la brigade régionale de Menashe. Il a été promu au grade de sergent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...