Rechercher

Un Arabe israélien tué par balle dans une ville du nord d’Israël

Un habitant de Tamra d'une trentaine d'années a été abattu lors d'un apparent règlement de compte ; les suspects ont pris la fuite et la police a ouvert une enquête

Photo d'illustration : La police à Tel Aviv, le 1er mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Photo d'illustration : La police à Tel Aviv, le 1er mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Un homme de 33 ans a été abattu jeudi soir dans le nord d’Israël, le dernier décès en date dans une vague de crimes violents incessants au sein de la communauté arabe d’Israël.

L’homme tué dans la ville de Zarzir, dans le nord du pays, a été identifié par les médias israéliens comme étant Fathi Shahin, originaire de Tamra.

Il a été déclaré mort sur les lieux de la fusillade ; la police a ouvert une enquête.

Shahin était dans un appartement avec des amis, lorsque des inconnus sont entrés, l’ont abattu et ont pris la fuite, a rapporté Ynet.

La police pense que le meurtre fait suite à un conflit criminel. Les officiers ont mis en place des points de contrôle dans la zone pour rechercher des suspects.

Un secouriste arrivé sur les lieux a déclaré : « Lorsque nous sommes entrés dans l’appartement, nous avons vu un homme blessé, inconscient, avec des blessures pénétrantes. Nous avons effectué des examens médicaux mais il n’avait aucun signe vital, et nous n’avons eu d’autre choix que de déclarer son décès. »

Les communautés arabes d’Israël ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années, principalement, mais pas exclusivement, à cause du crime organisé. Les Arabes israéliens arabes blâment la police, qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre de puissantes organisations criminelles et détourne largement le regard face à ces violences – querelles familiales, guerres de territoire mafieuses et violence contre les femmes.

Selon Abraham Initiatives, un groupe non gouvernemental qui fait campagne contre la violence au sein de la communauté arabe, au moins 51 Arabes et Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année dans des circonstances liées à la violence ou à la criminalité en Israël, principalement dans des fusillades.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...