Un bus militaire entre par erreur dans le secteur palestinien de Hébron
Rechercher

Un bus militaire entre par erreur dans le secteur palestinien de Hébron

Selon les médias palestiniens, la police de l'AP aurait escorté le bus rempli de soldats vers un périmètre sûr ; l'armée a reconnu une traversée "accidentelle" de la zone

Un bus de soldats israéliens à Hébron, en Cisjordanie, le 1er août 2021. (Capture d'écran)
Un bus de soldats israéliens à Hébron, en Cisjordanie, le 1er août 2021. (Capture d'écran)

La police de l’Autorité palestinienne a escorté un bus transportant des soldats israéliens qui était entré dans un secteur de Hébron contrôlé par l’AP dans la journée de dimanche, selon des informations parues dans les médias palestiniens.

Un porte-parole militaire a indiqué au Times of Israel que le bus était en effet entré dans la zone palestinienne de cette ville du sud de la Cisjordanie par accident et qu’il avait rapidement quitté les lieux.

Il n’a pas fait de commentaire sur le fait que la police de l’Autorité palestinienne aurait escorté le véhicule égaré.

Il n’y a pas eu de blessés au cours de cet incident, a noté le porte-parole.

L’entrée accidentelle de soldats israéliens dans des secteurs de la Cisjordanie qui ne sont pas placés sous contrôle israélien – avec une escorte des forces de l’AP pour les quitter – est fréquente.

À chaque fois, l’armée israélienne a souligné l’importance de ne pas s’appuyer exclusivement sur les applications GPS, comme Waze, pour se déplacer dans cette région.

Dans un autre incident survenu à proximité de Hébron, un habitant d’implantation israélien a été filmé, cette semaine, en train d’utiliser l’arme à feu d’un soldat pour tirer en direction de Palestiniens de la zone.

Cet incident est survenu en date du 26 juillet mais les images n’ont été diffusées que dimanche par l’ONG de gauche BTselem.

Un porte-parole de Tsahal a expliqué que l’Israélien « s’est saisi de l’arme du soldat et a tiré en l’air », ajoutant que ces tirs étaient survenus dans un contexte de jets de pierre sur un véhicule militaire.

Le soldat a été convoqué par ses supérieurs qui lui ont rappelé les procédures à suivre après l’avoir interrogé, a poursuivi l’armée.

Des témoins palestiniens ayant assisté à la scène ont pour leur part affirmé au quotidien Haaretz que le soldat avait volontairement donné son arme au résident d’implantation, démentant qu’elle ait été prise par la force.

Il n’y a pas eu de blessé lors de cet incident, a précisé Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...