Un célèbre chanteur fustige Netanyahu suite à la fermeture des lieux culturels
Rechercher

Un célèbre chanteur fustige Netanyahu suite à la fermeture des lieux culturels

Quand le "dictateur" Netanyahu "a fermé la bibliothèque nationale, j'ai décidé de répondre", déclare Matti Caspi, qui critique la fermeture des institutions artistiques depuis mars

Le musicien israélien Matti Caspi se produit dans le Gush Etzion, le 10 décembre 2015. (Autorisation : Gershon Elinson / Flash 90)
Le musicien israélien Matti Caspi se produit dans le Gush Etzion, le 10 décembre 2015. (Autorisation : Gershon Elinson / Flash 90)

L’un des auteurs-compositeurs-interprêtes les plus connus d’Israël a traité dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahu de « dictateur » pour la fermeture des institutions culturelles provoquée par le coronavirus.

« Lorsque celui de Balfour » – la rue de Jérusalem qui abrite la résidence officielle du Premier ministre – « a décidé de fermer la bibliothèque nationale, j’ai décidé de répondre », a déclaré le compositeur et chanteur pop Matti Caspi dans une vidéo publiée sur Facebook.

« Je suggère au dictateur de pratiquer ce qu’il impose [aux autres]. Puisqu’il a fermé tout ce qui est lié à la culture et ruiné la vie de tous ceux qui créent la culture, qu’il enlève de ses murs toutes les peintures qui y sont accrochées, qu’il sorte toutes les œuvres d’art de chez lui et les détruise immédiatement », a déclaré Caspi.

Les institutions culturelles israéliennes, des théâtres aux orchestres en passant par les musées, sont fermées depuis mars, et beaucoup ont annoncé qu’elles n’étaient pas sûres d’être capables de rouvrir lorsque la pandémie s’estompera.

« Il devrait en faire autant avec tous les CD et DVD que Netanyahu et le parasite qui vit avec lui » – une référence à son fils Yair – « possèdent, et il devrait brûler tous ses livres, et ne plus jamais regarder un film ou écouter de la musique. Ainsi il pourra mieux profiter de la vie qu’il impose à ses citoyens. »

La Bibliothèque nationale a annoncé la semaine dernière qu’elle fermait et mettait quelque 300 employés en congé sans solde après que le gouvernement a échoué à adopter le budget, laissant la bibliothèque sans financement pour le mois d’août.

La vidéo de Caspi est la dernière tentative de la communauté artistique de faire pression sur le gouvernement pour qu’il rouvre les institutions et lieux culturels.

Peu de temps après la publication de la vidéo de Caspi, le cabinet du Premier ministre a annoncé qu’il avait rencontré dimanche des représentants des institutions culturelles et leur avait présenté un nouveau plan pour une réouverture provisoire.

Dans le cadre de ce plan, élaboré avec les ministères de la Santé, de la Culture et des Finances, les spectacles pourront avoir lieu en plein air et le public sera divisé en « capsules » de 20 personnes, chaque événement devant être approuvé par le ministère de la Santé en consultation avec le ministère de la Culture, a déclaré le bureau du Premier ministre lors d’une brève déclaration.

Un concert à Tel Aviv le 21 mai 2020 attire plus de 5 000 personnes. (Capture d’écran : Douzième chaine)

Le Conseil des ministres a approuvé dimanche de nouvelles restrictions contre le coronavirus et a prolongé les restrictions existantes, dans le but de freiner la propagation du COVID-19, dont le bilan vient d’atteindre les plus de 600 morts.

Un certain nombre de ces restrictions a confirmé la réglementation préexistante déjà en vigueur dans le cadre du plan d’urgence. En vertu de la loi sur le coronavirus adoptée le mois dernier, la Knesset dispose de 24 heures pour annuler ou modifier les restrictions avant qu’elles n’entrent en vigueur. La réglementation précédente expire mardi.

Les nouvelles restrictions qui entreront en vigueur mardi maintiennent la limite des rassemblements à 20 personnes en extérieur et 10 en intérieur, à trois passagers par voiture, et à un client par sept mètres carrés (75 pieds carrés) pour les commerces.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...