Rechercher

Un diplomate israélien en Ukraine constate une baisse du nombre de départs

L'ambassadeur adjoint d’Israël en Ukraine a déclaré dimanche que le rythme des départs de réfugiés semblait faiblir

Des réfugiés de guerre ukrainiens se reposent dans un stade couvert converti en centre d'accueil, dans le village de Medyka, un poste frontalier entre la Pologne et l’Ukraine, le 15 mars 2022. (AP Photo/Petros Giannakouris)
Des réfugiés de guerre ukrainiens se reposent dans un stade couvert converti en centre d'accueil, dans le village de Medyka, un poste frontalier entre la Pologne et l’Ukraine, le 15 mars 2022. (AP Photo/Petros Giannakouris)

Yoav Bistritsky, ambassadeur adjoint d’Israël en Ukraine, a déclaré dimanche que le rythme des départs de réfugiés semblait faiblir

« Il y a une baisse du nombre des départs de réfugiés vers l’Ouest, a déclaré Bistritsky à la radio Kan. Néanmoins, a-t-il déclaré, « il y a des centaines de demandes chaque jour pour aider des Juifs à traverser la frontière ».

En pleine vague critique sur la politique israélienne d’accueil des réfugiés, le ministre des Affaires sociales, Meir Cohen, a déclaré que le pays devait en faire davantage.

« L’État d’Israël est assez fort pour faire face à une vague de réfugiés et leur fournir ce dont ils ont besoin », a déclaré Cohen à la radio de l’armée. « Nous devons faire ce que notre cœur nous dit de faire… Nous devons être beaucoup plus généreux que cela. »

À l’heure actuelle, tout réfugié ukrainien avec de la famille en Israël est autorisé à entrer même s’il n’est pas éligible à la citoyenneté en vertu de la Loi du retour.

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, 13 662 Ukrainiens seraient entrés en Israël et 283 se seraient vu refuser l’entrée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...