Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Un ex-ministre qui a perdu son fils militaire le 7 octobre menacé après ses critiques

Izhar Shai dit que son fils a été qualifié de "traître" et demande à Benjamin Netanyahu de faire taire les discours de haine et d'assumer ses responsabilités

Izhar Shaï, à la Knesset, le 29 avril 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Izhar Shaï, à la Knesset, le 29 avril 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Izhar Shai, ex-ministre de la Science et de la Technologie, a déclaré mardi à l’antenne de la Radio militaire avoir reçu des menaces et des insultes suite à la mort de son fils, le sergent Yaron Oree Shai, tué le 7 octobre dernier en défendant une communauté israélienne lors de l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël.

« Des gens ont par exemple écrit ‘C’est une bonne chose que votre traître de fils soit mort parce qu’il a ouvert la porte aux terroristes’ – tout ça parce que j’ai osé critiquer le Premier ministre », a déclaré Shai. « Ils ont écrit : ‘C’est dommage que vous n’ayez pas perdu plus de membres de votre famille. Un seul, ce n’est pas assez.’ »

Le fils de Shai, Yaron, a été tué en combattant des terroristes près de la frontière avec la bande de Gaza, que des milliers de Palestiniens ont franchie pour tuer près de 1 200 personnes et faire plus de 240 otages.

Dans l’interview, Shai, qui a fait partie de Kakhol lavan, parti de Benny Gantz, entre 2019 et 2021, a appelé le Premier ministre Benjamin Netanyahu à condamner les agissements « de ses partisans » et à assumer ses responsabilités en ce qui concerne les échecs ayant conduit aux massacres du 7 octobre.

« Yaron est mort lors d’une bataille héroïque – lui et une poignée d’autres soldats courageux ont défendu le kibboutz Kerem Shalom au péril de leur vie face à des centaines de terroristes », a déclaré Shai à la Radio militaire.

Depuis la mort de son fils, Shai, entrepreneur en technologie et investisseur en capital-risque, a demandé à ses collègues investisseurs et fondateurs du secteur de la tech à se joindre à son initiative consistant à créer une start-up pour chaque victime des attentats et chaque héros mort en protégeant le pays.

« Ces douze prochains mois, pour chaque soldat tombé au combat, pour chaque civil assassiné, créons une start-up qui apportera un nouveau produit ou un nouveau service utile à des milliers d’entreprises et/ou à des millions de personnes de par le monde », a-t-il ajouté.

Yaron Oree Shai sur une photo non datée appartenant à son père Izhar Shai. (Utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

« Apportons une réponse morale à cette attaque malveillante contre l’humanité, en jetant les bases de milliers de nouvelles entreprises innovantes qui contribueront à rendre ce monde meilleur », a déclaré Shai.

Le journal britannique Jewish News a indiqué la semaine dernière que Shai avait rallié un autre vétéran de la technologie, Eyal Waldman. La fille de Waldman, Danielle, 24 ans, a été assassinée lors de la rave en plein air Supernova, le 7 octobre, avec plus de 300 autres festivaliers.

Ce mardi, selon la Douzième chaine, la police a ouvert une enquête sur la profanation de la tombe de Yaacov Ozeri, sergent de première classe de la 401e brigade blindée. Ozeri est mort au combat dans le nord de la bande de Gaza le 7 novembre dernier. Mardi matin, la mère d’Ozeri, Lilian, a déclaré avoir découvert des graffitis sur la tombe de son fils.

« C’est vraiment bouleversant, tout simplement horrible », a-t-elle déclaré à la Douzième chaine. « Je vais au cimetière tous les jours allumer une bougie pour lui. Aujourd’hui, j’ai vu des croix rouges sur l’étoile de David, sur les drapeaux à côté de sa tombe, et au-dessus du symbole de Tsahal, sur la pierre tombale. »

« J’étais tellement bouleversée que j’ai essayé de nettoyer moi-même, mais sans résultat », a-t-elle ajouté. « Nous avons porté plainte auprès de la police pour savoir qui avait fait une chose pareille. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.