Rechercher

Un festival des arts de Jaffa placé sous le signe des artistes handicapés

A partir du 6 décembre, le Nalagaat Center accueillera notamment un spectacle de Rami Kleinstein dans le noir, un thriller d’Agatha Christie au casque et une pièce à 5 acteurs

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Les cinq acteurs malentendants et/ou en situation de handicap jouant dans la pièce de Nalagaat 'Ce pourrait très bien être un homme, debout dans la neige' par Emanuella Amichai, les 6 et 13 décembre 2022 (Courtoisie : Nalagaat)
Les cinq acteurs malentendants et/ou en situation de handicap jouant dans la pièce de Nalagaat 'Ce pourrait très bien être un homme, debout dans la neige' par Emanuella Amichai, les 6 et 13 décembre 2022 (Courtoisie : Nalagaat)

La Journée internationale des personnes handicapées sera marquée avec faste du 6 au 10 décembre, par le Centre Nalagaat de Jaffa, avec un Festival artistique qui entend faire voler en éclat les codes du genre.

Ce centre artistique à but non lucratif abrite le théâtre Nalagaat, scène pour sourds et aveugles, ainsi que le restaurant BlackOut Dark, où l’on mange dans l’obscurité totale.

Le centre accueille également des ateliers et Kapish, lieu où entreprises et organisations peuvent tenir des événements avec des serveurs sourds ou malentendants, qui communiquent en langue des signes israélienne.

Pendant cinq jours, le festival proposera un concert de Rami Kleinstein dans le noir, un thriller audio inspiré de l’œuvre d’Agatha Christie, une soirée musicale et littéraire, des spectacles de danse et la conférence Culture Inclusive, le 9 décembre.

Le festival ouvrira, le 6 décembre, avec la première de la pièce « Ce pourrait très bien être un homme, debout dans la neige » d’Emanuella Amichai, sous-titrée en anglais.

Ce spectacle de 60 minutes combine mouvement, vidéo et performance, et est composé de cinq œuvres individuelles interprétées par cinq acteurs avec des besoins spéciaux différents. Il s’agit de Tayyeb Badwe, originaire de Kafr Kassem, sourd de naissance, avec son jumeau, Yaroslav Bernatsky, né en Russie, qui a fréquenté une école pour enfants sourds, Ariella Toholov, malvoyante de naissance qui mène une vie autonome avec l’aide de son chien-guide Alex, Sol Gabriel-Tal, qui souffre d’une maladie oculaire dégénérative et Mordy Weis, sourd et aveugle, venu des États-Unis il y a plus de dix ans.

Une deuxième représentation de « Ce pourrait très bien être un homme, debout dans la neige » aura lieu le 13 décembre.

Les informations et billets sont disponibles sur le site Internet de Nalagaat.

La Journée internationale des Nations Unies pour les personnes handicapées est traditionnellement célébrée le 3 décembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.