Un fonds israélien cherche à investir dans une start-up du secteur du bien-être
Rechercher

Un fonds israélien cherche à investir dans une start-up du secteur du bien-être

Welltech1, un pôle israélien d'innovation, a appelé les startups dans le domaine du bien-être à porter leur candidature pour un financement pouvant aller jusqu'à 200 000 dollars

Image de yoga et de bien-être en général. (Zhimsa Lawrence; iStock by Getty Images)
Image de yoga et de bien-être en général. (Zhimsa Lawrence; iStock by Getty Images)

Welltech1, pôle israélien d’innovation et de micro-financement qui investit dans des entreprises en phase de développement, a appelé les start-ups du secteur des « technologies du bien-être » à présenter leur candidature pour bénéficier d’un investissement.

La start-up sélectionnée par des experts en bien-être du monde entier, pourra recevoir jusqu’à 200 000 dollars d’investissements.

Les candidatures sont maintenant ouvertes, et la date limite de dépôt de dossier est fixée au 18 mai 2020, a indiqué Welltech1 dans un communiqué.

Welltech1 cherche à aider des start-ups israéliennes dans le secteur des technologies du bien-être avec un fort potentiel sur le marché global. Le fonds investit et accompagne des start-ups du secteur du bien-être, en les mettant en contact avec des partenaires mondiaux de leur domaine d’activité. Welltech1 met à la disposition des start-ups son savoir-faire, une équipe d’experts en bien-être et des conseillers commerciaux.

Image de bien-être et de fitness. (DGLimages ; iStock by Getty Images)

L’industrie mondiale du bien-être – que l’on décrit comme les soins personnels qui ne rentrent pas dans les cases du système de santé publique – est une industrie qui représente 4,5 trillions de dollars par an, selon le Global Wellness Institute. Le secteur concerne les technologies qui aident à promouvoir des modes de vie sains à travers la nutrition, le sport, le bien-être sur le lieu de travail, l’aide au vieillissement, la santé mentale, le tourisme du bien-être et même des projets immobiliers avec une valeur ajoutée en terme de bien-être pour les locataires.

L’idée générale qui sous-tend le secteur est que le bien-être contribue à éviter les maladies et améliore la qualité de vie. Une bonne partie de l’industrie du bien-être concerne des technologies visant à diminuer le stress, à mieux dormir, les soins à distance, le bien-être mental, la nutrition et le fitness.

L’appel aux start-ups a été lancé en partenariat avec le projet « Global Wellness Institute’s Wellness Moonshot: A World Free of Preventable Diseas, » du Global Wellness Institute. Il s’agit d’une campagne qui vise à éradiquer les maladies chroniques qui pourraient être évitées.

« Nous avons eu le sentiment que c’était un moment crucial pour lancer cette initiative : la crise du coronavirus a durement affecté les levées de fonds des start-ups… mais elle a aussi fortement souligné l’importance du bien-être et de la prévention [des maladies] – et comment la technologie peut le permettre », a déclaré Amir Alroy, le co-fondateur de Welltech1 dans le communiqué.

Le Global Wellness Institute est une organisation à but non lucratif de recherche et de ressource éducative pour l’économie mondiale du bien-être.

Israël compte environ 2 000 start-ups dans le secteur des technologies de la santé, avec environ 500 start-ups focalisées sur le bien-être, selon les données collectées par Start-Up Nation Central, une organisation à but non-lucratif qui suit l’industrie israélienne des technologies.

« Le bien-être se définit comme la poursuite d’activités et d’un mode de vie sain, une démarche personnelle, proactive et axée sur la prévention. La question du bien-être a pris une importance capitale pour la population pendant le COVID-19 », a déclaré Nancy Davis, responsable en chef de la création à l’Institut mondial du Bien-être et l’une des évaluateurs des start-ups.

« Ce fonds va développer les nouvelles idées dont nous avons maintenant besoin dans un monde post-virus », a-t-elle indiqué dans le communiqué.

Galit Horovitz, co-fondatrice de Welltech1. (Studio Farag)

L’initiative s’adresse à des start-ups qui proposent des innovations dans un domaine avec un fort potentiel de croissance sur le marché, mais aussi à celles qui sont déjà sur le marché, aux start-ups qui disposent de leurs premiers revenus, ou à celles qui ont un plan d’entreprise « agressif ».

Une première sélection sera effectuée après la clôture des candidatures, puis les entreprises retenues rencontreront individuellement, sur Zoom, des leaders de l’industrie. Enfin, une Journée de démonstration en ligne sera organisée. L’ensemble de la procédure devrait prendre 3 à 4 semaines après la fin des candidatures.

Des leaders mondiaux du bien-être, de la finance et de la technologie participeront au processus de sélection, a noté le communiqué. Il y aura notamment des représentants du Global Wellness Institute ; de Harel Insurance Investments et Financial Services Ltd., un groupe israélien d’assurance et d’investissement ; de Smart Group, un conglomérat d’affaires basé à Singapour ; de Facebook et de Viola, selon le communiqué.

« Ces partenaires internationaux nous ont rejoint dans ‘l’appel lancé aux start-ups’ parce qu’ils comprennent que maintenant, plus que jamais, l’innovation dans la technologie du bien-être n’est pas une mode , mais une nécessité », a déclaré Galit Horovitz, co-fondatrice de Welltech1. « De plus en plus d’entreprises nous contactent pour trouver et adapter des technologies dans le secteur du bien-être car elles comprennent que ces solutions généreront de nouveaux revenus et permettront de garder des clients – alors que l’industrie du bien-être est amenée à se développer [dans le monde] post-virus ».

Welltech1 a déjà investi dans des start-ups israéliennes, dont FitV, qui propose des analyses des entraînements sportifs des clients ; Fitto, un fabricant de suppléments nutritifs sous forme de capsules semblables à celles du café Nespresso; et MakeSense, qui a développé une application pour smartphone qui a recours à l’intelligence artificielle pour mesurer la valeur nutritive des repas.

Pour la première fois de son histoire, Israël accueillera le Sommet mondial du bien-être à Tel Aviv du 10 au 13 novembre 2020. La conférence se focalisera sur l’innovation du bien-être, précise le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...