Un Gallois pensait que le drapeau nazi était le symbole de la marine allemande
Rechercher

Un Gallois pensait que le drapeau nazi était le symbole de la marine allemande

Anthony Williams affirme qu’il ne voulait blesser personne en vendant le drapeau à la croix gammée lors d'une foire

Un drapeau nazi. Illustration. (Crédit : BPTakoma/CC BY/Flickr)
Un drapeau nazi. Illustration. (Crédit : BPTakoma/CC BY/Flickr)

Un Gallois à qui il a été demandé d’enlever le drapeau nazi qu’il avait suspendu pendant une foire dimanche a dit qu’il n’avait voulu offenser personne en affichant une croix gammée, et qu’il ne savait pas que le symbole n’était plus utilisé par l’armée allemande.

« On m’a dit que c’était la marine allemande, qui, à ma connaissance, n’était pas impliquée de la même manière que les SS dans la Seconde Guerre mondiale », a déclaré Anthony Williams mardi au quotidien gallois Daily Post.

« J’ai vu qu’il y avait une croix gammée dessus. Mais je ne savais pas si elle était toujours utilisée aujourd’hui. J’ai été un peu idiot de ne pas vérifier correctement, mais je ne ferai plus cette erreur », a-t-il ajouté.

Williams, 56 ans, a aussi dit qu’il n’avait voulu insulter personne en accrochant le drapeau nazi pendant la foire de Wrexham, dans le nord du Pays de Galles. Il a dit qu’il n’avait aucun problème avec les musulmans, et a démenti avoir accroché le drapeau « en soutien à Manchester », après le récent attentat suicide qui y a eu lieu.

« Ce que j’ai dit, c’est que je n’étais pas ravi de ce qui est arrivé à Manchester, et que je suis contre l’Etat islamique, pas contre  les musulmans parce que j’ai des amis musulmans, et j’ai été pasteur dans une église et j’ai un exemplaire du Coran », a-t-il dit.

« On [les organisateurs de la foire] m’a demandé une fois de l’enlever. Je n’ai pas refusé de l’enlever. C’était tard dans la journée. Le drapeau était là depuis 6h00 du matin. Des musulmans et tous ceux qui sont passés devant ne m’en ont jamais parlé. »

Williams a aussi dit au Daily Post qu’avant que la police ne lui demande d’enlever le drapeau, qu’il vendait pour quatre livres sterling, plusieurs personnes avaient envisagé de l’acheter, dont un couple qu’il pense être allemand.

En plus du drapeau nazi, qui a été acheté par un ami de Williams, il vendait aussi un drapeau confédéré, qu’il possède depuis 35 ans et utilisait pour des reconstitutions de la Guerre civile américaine.

Après ces incidents, les organisateurs de la foire ont interdit à Williams de participer aux prochains évènements. Un porte-parole de la police du nord du Pays de Galles a indiqué qu’une « résolution à l’amiable » serait menée entre Williams et les organisateurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...