Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Un groupe juif antisioniste néerlandais appelle à arrêter Herzog pendant une visite à Amsterdam

Le groupe a ajouté qu'il organisait une manifestation aux côtés de la communauté palestinienne néerlandaise et l'Internationale socialiste qui aura lieu dimanche, jour de la visite du chef de l'État

Photo d'illustration : Le président Isaac Herzog s'exprimant lors d'un événement organisé à la résidence présidentielle en l'honneur des soldats de l'armée israélienne tués dans la guerre contre le Hamas à Gaza, à Jérusalem, le 28 janvier 2024. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Photo d'illustration : Le président Isaac Herzog s'exprimant lors d'un événement organisé à la résidence présidentielle en l'honneur des soldats de l'armée israélienne tués dans la guerre contre le Hamas à Gaza, à Jérusalem, le 28 janvier 2024. (Crédit : Capture d'écran YouTube ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un groupe juif anti-Israël néerlandais a réclamé l’arrestation du président Isaac Herzog, actuellement en visite à Amsterdam, « pour crimes de génocide, crimes contre l’Humanité et crimes de guerre à l’encontre des Palestiniens ».

« L’État des Pays-Bas est placé dans l’obligation, de par la loi internationale, de faire tout ce qui est en son pouvoir pour prévenir les génocides, ce qui comprend arrêter, interroger et poursuivre les chefs d’État qui en sont responsables », a écrit Erev Rav dans un post publié sur X.

Le groupe a ajouté qu’il organisait une manifestation aux côtés de la communauté palestinienne néerlandaise et l’Internationale socialiste qui aura lieu dans la journée de dimanche, alors que le président se trouve à Amsterdam pour un déplacement d’une journée.

Herzog doit prendre part à l’inauguration du musée national de la Shoah, une présence qui, a fait savoir le musée aux médias, avait été décidée avant le massacre commis le 7 octobre en Israël par les terroristes du Hamas et avant la guerre à Gaza qui a suivi.

Le musée a expliqué dans un communiqué qu’il reconnaissait que cette présence du chef de l’État israélien puisse surprendre, notant qu’il représentait les survivants néerlandais de la Shoah qui ont émigré au sein de l’État juif.

« Nous exprimons notre préoccupation profonde face au musée national de la Shoah néerlandais où il est prévu que le président Herzog se rende », a poursuivi Erev Rav.

Le roi de Hollande, Willem-Alexander, doit aussi rencontrer Herzog dimanche. Le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, prendra lui aussi part à l’inauguration du musée.

Selon un communiqué qui a été transmis par le Bureau du président, la semaine dernière, cette visite d’une journée se consacrera aux efforts visant à libérer les otages qui se trouvent entre les mains des factions terroristes de Gaza depuis le 7 octobre, et à la recrudescence de l’antisémitisme dans le monde depuis le début de la guerre à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.