Un homme qui avait mis le feu à l’effigie d’un Juif condamné par un tribunal polonais
Rechercher

Un homme qui avait mis le feu à l’effigie d’un Juif condamné par un tribunal polonais

Piotr Rybak avait mis le feu à une effigie qui, avait-il dit, représentait George Soros lors d'une manifestation anti-musulmane contre l'acceptation de réfugiés syriens dans le pays en 2015

Piotr Rybak lors d'un rassemblement à son honneur à Varsovie en 2016. (Crédit : Krzysztof Bielawski/JTA)
Piotr Rybak lors d'un rassemblement à son honneur à Varsovie en 2016. (Crédit : Krzysztof Bielawski/JTA)

VARSOVIE, Pologne — Une cour d’appel de Wroclaw a condamné un homme qui avait été reconnu coupable en 2015 d’avoir mis le feu à l’effigie d’un juif ultra-orthodoxe à trois mois de prison.

Piotr Rybak avait fait appel d’une condamnation antérieure à 10 mois d’incarcération, la défense tout comme l’accusation reconnaissant qu’une peine à dix mois de service communautaire serait mieux adaptée. Une initiative avec laquelle le tribunal s’est trouvé en désaccord.

« Cet acte était honteux parce qu’il a montré la Pologne aux yeux du monde comme un pays xénophobe », a estimé le juge Robert Zdych, au moment de la lecture du verdict.

Au mois de novembre 2015, Rybak avait participé à une manifestation anti-musulmane contre l’acceptation de réfugiés syriens en Pologne. Au cours de l’événement, il avait mis le feu à l’effigie d’un Juif orthodoxe, expliquant plus tard avoir voulu représenter George Soros, investisseur et philanthrope juif qui prônait alors l’adoption d’une politique d’asile commune en Europe.

Au tribunal, Rybak avait été soutenu par un groupe de nationalistes – dont un ancien prêtre, Jacek Miedlar qui, l’année dernière, avait qualifié pendant un sermon les Juifs de « cancer qui balaie la Pologne ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...