Un homme tué par balle dans la ville arabe de Tira
Rechercher

Un homme tué par balle dans la ville arabe de Tira

La fusillade est le 24e homicide commis dans la communauté arabe cette année ; la victime a été identifiée comme étant Muhammad Iyad Qassem, 27 ans

Muhammad Iyad Qassem, 27 ans, a été tué lors d'une fusillade à Tira, le 13 mars 2021. (Autorisation)
Muhammad Iyad Qassem, 27 ans, a été tué lors d'une fusillade à Tira, le 13 mars 2021. (Autorisation)

Samedi soir, un homme de 27 ans a été tué par balle dans la ville centrale de Tira, devenant ainsi le 24e Arabe israélien à mourir dans des circonstances violentes cette année.

Les raisons de la fusillade ne sont pas claires, la police a déclaré qu’elle enquêtait sur l’affaire.

La victime a été transportée au centre médical Meir de Kfar Saba, où le personnel médical a confirmé son décès.

La victime a été identifiée comme étant Muhammad Iyad Qassem, originaire de la ville arabe centrale de Tira. Selon les informations, il a été abattu à l’entrée de son domicile.

En date de samedi, 24 Arabes sont morts violemment cette année en Israël : 18 citoyens arabes israéliens, quatre résidents palestiniens de Jérusalem-Est et deux Palestiniens de Cisjordanie. Trois d’entre eux ont été abattus par la police, tandis que les 21 autres ont été tués dans des violences intracommunautaires, selon l’organisation à but non lucratif Abraham Initiatives.

Mardi, un adolescent a été tué et un autre garçon a été grièvement blessé lors d’une fusillade dans la ville de Jaljulia, dans le centre d’Israël.

Mettre fin à la propagation de la violence et du crime organisé est une priorité majeure pour les Arabes israéliens et le point central de récentes manifestations de masse.

En 2020, 96 Arabes israéliens ont été tués, ce qui constitue de loin le bilan annuel le plus élevé de mémoire récente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...