Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Un incendie détruit une salle dans la partie juive du cimetière de Vienne

Le président Alexander Van der Bellen s'est dit "profondément choqué" et déplore une recrudescence du nombre d'incidents antisémites en Autriche ces dernières semaines

Un carré juif dans un cimetière vandalisé, à Vienne en Autriche, le 31 octobre 2023. (Crédit : Twitter)
Un carré juif dans un cimetière vandalisé, à Vienne en Autriche, le 31 octobre 2023. (Crédit : Twitter)

La police autrichienne enquêtait mercredi sur un incendie qui a endommagé une salle de la partie juive du cimetière de Vienne, alors que les responsables politiques condamnaient les violences antisémites.

Les villes européennes ont connu une recrudescence des attaques antisémites à la suite du conflit Israël-Hamas.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un incendie s’est déclaré dans la partie juive du cimetière de Vienne et les murs du cimetière ont été recouverts de symboles antisémites, a indiqué la police.

« Nous avons ouvert une enquête », a déclaré à l’AFP une porte-parole de la police, ajoutant qu’elle cherchait à déterminer si l’incendie était d’origine criminelle.

Le chancelier autrichien Karl Nehammer a « condamné fermement l’attaque contre le cimetière juif de Vienne ».

« L’antisémitisme n’a pas sa place dans notre société… J’espère que les auteurs seront rapidement identifiés », a-t-il posté sur X, ex-Twitter.

Le président Alexander Van der Bellen s’est dit « profondément choqué ». « Le nombre d’incidents antisémites en Autriche a considérablement augmenté ces dernières semaines. Cela doit cesser ! », a-t-il écrit sur X.

Plusieurs drapeaux israéliens ont également été arrachés récemment, la police enquêtant également sur ces incidents.

La guerre a éclaté après le massacre du 7 octobre perpétré par le Hamas. Lors de cette attaque barbare menée contre Israël, près de 2 500 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime. Ils ont tué plus de 1 400 personnes, dont une majorité de civils, au cours de raids sur plus de 20 communautés frontalières près de la bande de Gaza, massacrant des familles entières dans leurs maisons et au moins 260 festivaliers lors d’un festival de musique en plein air. Les terroristes ont également enlevé au moins 245 personnes, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, qu’ils ont entraînées dans la bande de Gaza où elles sont toujours retenues captives.

Israël affirme que son offensive vise à détruire les capacités militaires et de gouvernance du Hamas, et s’est engagé à éliminer l’ensemble du groupe terroriste qui dirige la bande de Gaza. Il affirme viser toutes les zones où le Hamas opère, tout en cherchant à réduire au maximum les pertes civiles.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.