Un journal belge caricature un quartier juif en « village coronavirus »
Rechercher

Un journal belge caricature un quartier juif en « village coronavirus »

Le Soir est sous le feu des critiques pour avoir publié un dessin avec un Juif ultra-orthodoxe à Anvers sans masque alors qu'il y en a au sol

Des vautours volent au-dessus d'un homme juif à Anvers, en Belgique, dans une caricature du 7 août 2020 que des critiques affirment être antisémite. 
(Pierre Kroll/Le Soir via JTA)
Des vautours volent au-dessus d'un homme juif à Anvers, en Belgique, dans une caricature du 7 août 2020 que des critiques affirment être antisémite. (Pierre Kroll/Le Soir via JTA)

JTA — Un quotidien belge Le Soir est sous le feu des critiques suite à la publication d’une caricature. Certains critiques affirment que le dessin faisant référence à un « village coronavirus » concerne le quartier juif de la ville d’Anvers.

Le 7 août, le dessin de Pierre Kroll, qui a rejeté à plusieurs reprises des accusations d’antisémitisme pour plusieurs autres dessins, montre un bus de touristes avec le titre « Visitez Anvers ». Un homme ultra-orthodoxe juif fait du vélo à côté sans porter de masque, alors que plusieurs masques sont par terre. Un haut-parleur installé au-dessus du bus dit : « Après le zoo, nous irons voir le ‘village coronavirus' ».

Richard Kennigsman, un caricaturiste belge juif bien connu, a écrit sur Facebook que s’il n’a « pas qualifié Kroll d’antisémite, ses dessins peuvent être considérés comme tels ».

Joel Rubinfeld, le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA), a déclaré que la caricature « montre encore que Kroll revient de manière obsessive aux Juifs dans ses œuvres ». La caricature du 7 août est « subtile en comparaison des précédentes œuvres de Kroll », a ajouté Rubinfeld. Il y avait notamment un marchand de diamant juif très élégamment habillé et souriant alors qu’il rendait visite au centre des impôts au milieu de personnes malheureuses et pauvres.

Dans un entretien de 2010 pour L’avenir, Kroll a déclaré qu’il « ne peut pas supporter d’être accusé d’antisémitisme » parce qu’il n’est pas antisémite et il avait déclaré avoir « beaucoup d’amis juifs ».

La communauté juive orthodoxe d’Anvers avait eu moins de 20 morts du coronavirus, notamment grâce à un respect strict et précoce des mesures sanitaires.

Le Soir et deux de ses principaux rédacteurs en chef n’ont pas répondu aux demandes de commentaires de la JTA.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...