Un masque made in Israël, meilleure protection contre le coronavirus ?
Rechercher

Un masque made in Israël, meilleure protection contre le coronavirus ?

Un ancien inventeur de masque pour Tsahal a déclaré que son invention bloque 99,2 % des particules dans l'air, ce qui est mieux que le N95

Le nouveau ViriMASK, inventé par Noam Gavriely (Autorisation de ViriMASK)
Le nouveau ViriMASK, inventé par Noam Gavriely (Autorisation de ViriMASK)

Un scientifique israélien a inventé un masque qui « ferme » le visage. Selon les premiers tests réalisés, le masque bloque 99,25 % des particules de la taille du coronavirus, a-t-il affirmé.

Noam Gavriely a aidé l’armée israélienne à développer des masques à gaz pendant la guerre d’Irak. Il reconnaît que son nouveau produit, le ViriMASK, ressemble aux masques de protection de guerre et n’a pas l’air très attirant. Pourtant, en terme de protection, il offre une nette amélioration par rapport aux masques N95, supposés filtrer au moins 95% des particules, qui sont considérés comme la meilleure option disponible actuellement.

Gavriely, le PDG de ViriMASK, a déclaré au Times of Israël : « Contrairement à d’autres produits, ce masque est placé tout autour de votre visage, comme des masques à gaz et de plongée. Et le filtre est beaucoup plus dense que le masque N95 et les masques chirurgicaux, ce qui signifie que moins de particules entrent ».

Il a déclaré qu’il pourrait tranquilliser le personnel hospitalier et d’autres professionnels médicaux, notamment les dentistes, et d’autres personnes qui sont à haut risque d’exposition au coronavirus.

Un homme porte le ViriMASK dans une gare israélienne. (Boris Klotz)

Le masque s’attache autour de la tête et couvre les yeux, le nez et la bouche, autrement dit les endroits soupçonnés d’être des canaux d’infection au coronavirus sont protégés.

« En ce sens, vous vous protégez vous-même complètement et vous protégez aussi l’environnement autour de vous de toute infection que vous pourriez avoir », a déclaré Gavriely, qui était professeur de physiologie à l’Institut de technologie Technion-Israël jusqu’à sa retraite en 2005.

« Au départ, nous l’avions conçu pour protéger le personnel médical, mais d’autres personnes ont commencé à l’acheter en ligne et nous observons que presque tout le monde peut l’utiliser, a-t-il dit. Les gens l’achètent pour rendre visite à leurs grands-parents, pendant des vols ou pour passer des bilans médicaux ».

Différents choix de protection du coronavirus. Noam Gavriely affirme que son invention constitue une meilleure option. (Rewat Sombat; iStock par Getty images)

Le produit de Gavriely, inventé peu après le début de l’épidémie et produit à Tirat Carmel à proximité de Haïfa, est sorti il y un peu plus d’un mois au prix de 250 shekels (61 euros). Jusqu’à présent, 10 000 masques ont été vendus à travers des distributeurs de matériel médical et des sites d’achat en ligne.

Le masque a récemment passé un test de l’Institution des Standards d’Israël, en utilisant des particules de chlorure de sodium d’une taille de 0,087 microns, qui sont légèrement plus petites que la particule moyenne de coronavirus. Les testeurs ont trouvé que le masque bloquait 99,25 % des particules.

Noam Gavriely (Autorisation: Noam Gavriely)

Le masque repose sur un filtre qui doit être changé après 60 heures d’utilisation. Gavriely a déclaré qu’il avait été conçu pour laisser passer suffisamment d’air et il pense qu’il permet de respirer plus facilement qu’un N95.

Il a souligné que le masque est léger et permet aux porteurs d’être clairement entendus quand ils parlent, mais il reconnaît un désavantage : le masque n’est pas adapté à la barbe, sauf si on utilise de la vaseline.

Gavriely espère que le ViriMASK deviendra une protection standard dans les hôpitaux du monde, mais il sait qu’il n’est pas facile à porter. « Ce n’est pas magique ou un miracle, a-t-il déclaré. Comme beaucoup d’autres masques, c’est une contrainte, mais c’est une contrainte utile ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...