Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Un ministre polonais compare un film sur les migrants à de la propagande nazie

Zbigniew Ziobro a dénoncé la réalisatrice Agnieszka Holland, déplorant le portrait fait des gardes-frontières dans "Green Border" - un portrait qui serait une insulte au pays

La réalisatrice Agnieszka Holland lors de son arrivée au Festival du film de Venise pour la première de "Green Border" à Venise, en Italie, le 5 septembre 2023. (Crédit : Vianney Le Caer/Invision/AP)
La réalisatrice Agnieszka Holland lors de son arrivée au Festival du film de Venise pour la première de "Green Border" à Venise, en Italie, le 5 septembre 2023. (Crédit : Vianney Le Caer/Invision/AP)

Le ministre polonais de la Justice suscite actuellement la controverse dans le cadre d’une querelle qui l’oppose à l’une des réalisatrices les plus connues du pays – il a comparé son nouveau film, salué par la critique et consacré à la crise des migrants, à de la propagande nazie.

La mère de la réalisatrice Agnieszka Holland était catholique et son père était juif. Tous deux avaient pris part au soulèvement du ghetto de Varsovie. Ses grand-parents paternels étaient morts dans le ghetto.

Le dernier film de Holland, « Green Border », raconte l’histoire de réfugiés syriens et afghans dont le destin se heurte à un garde, sur la frontière biélorusso-polonaise. La première du long-métrage a eu lieu au festival du film de Venise, au début du mois, où il a été très applaudi. Il y a remporté le prix spécial du jury.

Mais l’accueil réservé à « Green Border », en Pologne, semble être beaucoup plus hostile. La semaine dernière, plusieurs ministres de droite, et notamment le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro, s’en sont pris au film en disant que le portrait qu’il faisait des gardes, à la frontière, était une insulte pour le pays. Les attaques de Ziobro en particulier ont entraîné la colère de la réalisatrice quand il a comparé le film à la propagande nazie dans un post écrit sur X, le réseau social qui était connu, dans le passé, sous le nom de Twitter.

« Pendant le troisième reich, les Allemands produisaient des films de propagande montrant les Polonais comme des bandits et comme des meurtriers », a écrit Ziobro. « Aujourd’hui, pour ça, on a Agnieszka Holland ». Il a ensuite comparé Holland à une communiste.

Les pages du film, sur les réseaux sociaux, ont depuis été prises d’assaut par des trolls antisémites. Holland, profondément irritée, a menacé de porter plainte contre Ziobro, dont le nom est mentionné dans le long-métrage. Elle a exigé des excuses de sa part et demandé qu’il fasse un don à une organisation polonaise qui soutient les survivants de la Shoah.

Une association européenne de réalisateurs de cinéma a pris la défense de Holland. « Agnieszka Holland a été comparée à une propagandiste du Troisième reich par le ministre, même si la réalisatrice est la fille d’un agent de liaison du ghetto de Varsovie et la petite-fille de victimes de la Shoah », a indiqué dans un communiqué la European Film Academy, qui a ajouté que les propos tenus par Ziobro témoignaient « d’une hostilité personnelle » avec des menaces à peine dissimulées.

Le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro devant les journalistes à Varsovie, en Pologne, le 26 septembre 2020. (Crédit : Czarek Sokolowski/AP)

Un épisode qui démontre l’intensité de la crise des migrants en Pologne et des divisions induites par cette dernière dans le pays, qui est en première ligne face à la vague de réfugiés depuis que le dictateur biélorusse Alexander Lukashenko a encouragé les migrations massives par les frontières de la Biélorussie, en 2021. Lukashenko, un allié déterminant du président russe Vladimir Poutine, poursuivrait une stratégie consistant à envahir de migrants la Pologne de manière à déstabiliser l’Occident.

Alors que le gouvernement polonais a pris un virage sévère à la droite de la droite, ces dernières années, les dirigeants du pays s’en prennent aux historiens locaux qui suggèrent que la Pologne a été complice de la Shoah, s’attirant les condamnations des instances internationales. Le gouvernement adopte également une politique de plus en plus défavorable aux migrants même si la Pologne a ouvert ses frontières aux réfugiés ukrainiens qui fuient la guerre avec la Russie. Cette semaine encore, elle a une nouvelle fois créé un scandale dans une histoire impliquant des visas de travail que des officiels auraient vendus à des migrants contre des pots-de-vin.

Holland a réalisé des films provocateurs sur la Shoah, s’attirant même les foudres de Juifs européens de premier plan. Le réalisateur de « Shoah », Claude Lanzmann, avait accusé la réalisatrice d’antisémitisme pour son film « Europa, Europa », en 1990, qui raconte l’histoire vraie d’un enfant juif qui s’était déguisé en nazi pour survivre pendant le guerre. Certains Juifs avaient aussi été indignés par un autre film de Holland qui était consacré au docteur juif Janusz Korczak, qui avait tenté, en vain, de sauver des centaines d’enfants juifs dans le ghetto de Varsovie. « La Part Obscure », un long-métrage de Holland qui avait été nominé aux Oscars, racontait également l’histoire de Juifs vivant dans la Pologne occupée par les nazis.

« Green Border » sortira à la fin du mois en Pologne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.